• La fête au Bouc Mario Vargas Liosa

    La fête au Bouc  Mario Vargas Liosa

     

    Ah! Les Caraïbes ! 

    Le soleil, la plage, le rhum, la musique, l'eau turquoise, les pirates...et ses dictateurs ! Ils sont bien nombreux dans ce petit coin à accaparer le pouvoir, détourner les biens et tenir la population à leur merci grâce à la manipulation et la violence.

    Saint Domingue a eu le droit au sien en la personne de Trujillo.

    Le roman s'organise autour de trois narrateurs, Trujillo lui-même, un groupe d'opposants et une femme exilée qui revient sur l'île. 

    Que dire, si ce n'est que les "petits" dictateurs font aussi bien que les grands. Ils partagent avec eux les lois qui permettent de mettre à genoux leur entourage en avilissant le moindre individu et peuvent du coup faire plier tout un pays en utilisant la violence et la terreur. Ici, on a tout le panel possible des exactions de ces régimes tyranniques, exceptés les camps, ici pas de prisonniers il faut nourrir les requins.

    Le plus impressionnant dans ces dictatures ce n'est pas seulement le dictateur mais l'acceptation et la surenchère des individus qui participent à ces mascarades, les groupies en quelque sorte sans lesquelles ça ne fonctionnerait pas.

     C'est un roman prenant qui nous emporte dans les enfers de ce petit bout d'île et m'a fait découvrir -entre autre-la rivalité Haïti/ République Dominicaine qui se joue sur l'histoire mais aussi sur la couleur de peau !!! 

    smilesmilesmile

    Challenge Globe-trotteurs : République Dominicaine 

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :