• La grande eau Zivko Cingo

    La grande eau

    Quel roman étonnant ! 

    L'écriture est un peu dérangeante dans un premier temps mais peu à peu on s'y fait. On se laisse même prendre par ce récit en partie halluciné, de ces enfants enfermés dans un orphelinat soviétique après guerre.... 

    Un orphelinat soviétique après guerre...tout un programme on s'en doute et pas des plus réjouissant pour ces gamins qui vont souffrir de tout.

    Une amitié nait néanmoins entre le narrateur et un autre enfant, une amitié qui rêve d'une autre vie, de sortir de ce lieu, de l'amour d'une mère...

    Un récit étrange, dur, où la fragilité de ces enfants transparaît derrière le mur, les contraintes, les coups, la faim ... smilesmile

    Le mois de l'Europe de l'Est 

    Challenge Globe trotteurs : Macédoine 

    La grande eau Zivko Cingo

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Mars à 15:56
    Goran

    J’avais adoré ce texte... J'en avais parlé sur mon blog.

      • Samedi 14 Mars à 09:26

        C'est donc sans doute chez toi que je l'avais noté... je suis curieuse de découvrir ce texte qui d'après vos deux avis, a l'air fort et original... 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 14 Mars à 12:22

    Oui c'est ça original par la forme et un contenu qui touche . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :