• La mère Pearl Buck

    La mère Pearl Buck

    La mère est une paysanne chinoise. Une vie faite de misère, de superstitions, d'un travail éreintant, va façonner ce personnage. Le mari part un jour, une envie d'autre chose, la laissant seule avec ses trois enfants et sa belle-mère. Pour faire face à la honte de cet abandon, elle invente une histoire qui calme les ragots du village mais pas son âme.

    Seule, elle s'attelle à la tâche, aidée par son fils aîné, encore enfant, sa fille quasi aveugle s'occupant de la maison et le petit dernier poussant un peu comme il peut. La vie est dure et cette femme encore jeune a des désirs qu'elle a du mal à étouffer. Elle va succomber aux charmes d'un homme et ne pas garder l'enfant conçu. Double faute, qui va lui faire lire le reste de sa vie au travers d'une culpabilité de tous les instants. La maladie et la mort de sa fille, la mort de son plus jeune fils, sa belle-fille qui n'enfante pas, elle se sent coupable de toutes ses punitions qui lui sont infligées....jusqu'à la rédemption par l'arrivée d'un petit-fils.

    Un joli texte sobre, pas très gai (mais la misère est rarement facétieuse), qui nous parle d'une Chine d'avant le communisme, des relations familiales et du destin des femmes entre labeur, homme et enfants.smilesmilesmile

     

     

    Mulit-défis Babelio 54. Un livre avec un lien de parenté dans le titre

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :