• Le bleu entre le ciel et la mer Susan Abulhawa

    La Palestine, c'est pour moi un conflit compliqué, des informations entre guerres, attentats, morts et quelques éléments d'histoire.  Gaza, une petite bande de terre et des réfugiés, réfugiés depuis si longtemps qu'on pourrait finir par oublier qu'il y eut un avant où ils vivaient ailleurs. Ce livre a donné chair et âme à ce que je voyais que de loin.

    Il est surtout question de femmes dans ce roman, ce sont elles qui, non seulement donne la vie, mais font vivre. Le personnage principal, Nazmiyeh est une femme hors du commun. J'aimerais la connaître en chair et en os, une force, un appétit de vivre, une raison déraisonnable, une grande bouche et un grand coeur qui nous entraîne dans son sillage et nous dit la douleur et les souffrances de son peuple. Chef du clan familial, elle est le pilier de tous, envers et contre tout, vers lequel les autres se tournent quand ils en viennent à douter de la vie.Un roman, teinté de conte et de magie, où vivants et morts nous entrainent dans une sarabande colorée et joyeuse quand bien même la réalité est sinistre. Les atrocités de la guerre sont là et bien là, du viol au meurtre en passant par l'humiliation, mais rien de pleurnichard, cela tient sans doute à la grande dignité des femmes de ce roman.

    Un très beau roman,  où la vie l'emporte sur les larmes, qui m'a profondément émue et  m'amène à vouloir en connaître plus sur cette guerre toujours actuelle.smilesmilesmile

     Babelio multi-défis item 73. Un livre qui m'a tiré des larmes

    Challenge Autour du monde  Palestine

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :