• Le cas Eduard Einstein Laurent Seksik

    Le cas Eduard Einstein   Laurent Seksik

     

    Je suis ébahie qu'on ait pu écrire un livre sur la schizophrénie  qui soit lisible! Quand on sait quelle expérience c'est de côtoyer cette maladie monstrueuse, chapeau d'avoir pu la traduire en un roman sensible et intéressant .

    Roman à trois voix, le père, la mère, le fils et la souffrance qu'impose la maladie à chacun.

    Un fils perdu dans ses délires qui revient de temps en temps à une presque normalité puis de moins en moins souvent pour de moins en moins longtemps. Une vie traversée de pensées, d'images, de voix qui l'agressent sans arrêt. Sa folie , violente,paranoïaque, lui interdit la moindre relation construite avec qui que ce soit. Un enfant si sensible, tellement intelligent et une vie s'égrenant de tentatives de suicides en actes violents - Quel gâchis ! 

    Une mère qui se suradapte à la folie de son fils et qui attend le retour de son enfant. Celui qui est là n'est presque plus le sien ,si loin de l'enfant qu'elle a dorloté. Une mère qui cherche encore et encore à adoucir la vie de son petit , si au moins il pouvait être en paix ... Une mère qui meurt à petit feu, usée par les crises, le désespoir, la violence et la douleur.

    Un père qui ne sait que faire et s'éloigne. Est- ce à dire qu'il ne ressent rien? pas certain du tout ça, qu'il fuit? certainement. Il a choisi la vie et laissé le paquet à sa femme. Ce n'est pas très beau mais très humain. Il n'est pourtant pas insensible juste démuni, impuissant face à cet enfant devenu homme dans lequel il ne peut se reconnaître.

    A lire .

    smilesmilesmilesmile

     

    Multi-défis Babelio item 18. Un livre traitant d'une maladie psychiatrique

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :