• Le village de l'allemand Boualem Sansal

    Le village de l'allemand  Boualem Sansal

     

    Drôle de roman, drôles de thèmes et pourtant en équilibre sur un fil ce livre tient le coup et vaut sa lecture.

    Il faut bien l'imagination d'un écrivain pour inventer des personnages mi Allemand mi Algérien, vivant en France et dont le père est un soldat nazi ayant participé à l'extermination des juifs ! 

    Voilà, le décor est planté, cela aurait pu être une catastrophe totale, trop de clichés, trop de pas possible mais non, ça tient la route et c'est même intéressant. 

    Deux frères, exilés en France, dont les chemins sont bien différents. Celui qui réussit et "s'intègre" et celui qui tient les murs dans la cité, ces deux frères vont découvrir, à quelques années d'écart, la passé de leur père. Pour l'un c'est la culpabilité, être le fils de devient impossible, pour l'autre c'est le combat inversé, à savoir lutter contre l'islamisme. Un Islam intolérant et vengeur comparé au nazisme, il fallait oser et l'écrire. L'auteur le fait, sans complaisance, il revient aussi, sur l'Algérie des années 90, gangrénée par les attentats et un pouvoir corrompu jusqu'à la moelle.

    Il manque sans doute une dimension, une pointe de je ne sais quoi dans la construction de ce récit pour que ce soit un grand roman, néanmoins, c'est un texte qui a ses charmes celui de ses personnages, celui d'une Algérie tendre et d'une cité ou cahin-caha  chacun se débrouille.

    challenge globe trotteur ici

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :