• Les enfants de Hansen Ognjen Spahic

    Les enfants de Hansen

    Une léproserie...Pourquoi avais-je relié ce mot à un passé lointain ? Sans doute que vivant dans un pays riche où la médecine est d'une efficacité incroyable cette maladie relevait, pour moi,  du moyen-âge...

    Ce roman aura eu la particularité de me remettre à "niveau", les dernières léproseries d'Europe ont fermé récemment. 

    C'est donc dans une de ces dernières léproseries, au coeur de la Roumanie de Ceausescu , que le narrateur nous transporte. Dans ce milieu fermé, coupé du monde, rejeté par tous, une poignée d'homme et une femme vivent trainant leurs maux de jours en jours . A la dégradation quotidienne des corps, s'ajoute la souffrance morale de la culpabilité renvoyée par des siècles de discours mi religieux  mi superstitieux. La maladie est prégnante car elle impose aux corps mille souffrances. Pour autant le coeur et l'esprit fonctionnent, leur humanité ne se résume pas à un tas d'os rongés par le bacille d'Hansen. Le pouvoir, la trahison, la tendresse habitent aussi ces humains. 

    La révolte qui va destituer Ceausescu est en fond, il la voit, la perçoivent mais en sont bien sûr exclus. Reste l'espoir du narrateur et de son ami, un espoir fou: s'échapper...

     L'auteur maitrise parfaitement sa narration et son écriture ce qui donne un texte ni  larmoyant ni manichéen mais absolument passionnant malgré la dureté du sujet.  smilesmilesmile

      

    Challenge globe trotteurs : Montenegro 

    Mois de l'Europe de l'Est 

    Les enfants de Hansen  Ognjen  Spahic

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Mars à 08:27
    Goran

    Merci beaucoup pour ta participation au mois de mars avec ce livre que j’ai aimé et chroniqué l'an dernier...

      • Mercredi 4 Mars à 09:53

        Je me suis inspirée des pages récapitulatives des années précédentes smile

    2
    Mercredi 4 Mars à 15:39
    Lilly

    Je ne savais pas non plus que la lèpre était encore présente en Europe il y a peu.

    3
    Mardi 10 Mars à 13:09

    Un grand merci pour cette participation au Mois de l'Europe de l'Est. Voici un très joli titre, que j'avais noté l'an dernier chez Goran et qui ne t'a pas échappé ! Très joli billet !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :