• Mendelssohn est sur le toit Jiri Weil

    Mendelssohn est sur le toit  Jiri Weil

     

    Prague, seconde guerre mondiale, le ghetto juif, y vivre, y survivre , y mourir...

    Tout commence par ce qui devrait être un non-évènement et ressemble à une blague, détruire la statue de Mendelssohn, musicien juif, qui orne le toit d'un lieu de concert, une blague car ceux en charge du travail ne savent pas qui est ce musicien et quelle statue ils doivent faire tomber! 

    C'est pourtant très important pour les responsables Allemands, installés à Prague et par ricochet pour toute la chaine de responsables qui découle de la mise en place du système nazi. Système hyper efficace qui tient tous les juifs par la barbichette. Quand sa vie ou celle des siens est en cause, chacun compose avec le mal pour tenir encore un peu, quitte à y perdre une partie de son âme comme certains des protagonistes. 

    Peu à peu, passant de la statue à déboulonner au ghetto, traversant la ville de Prague et rappelant ce que fut cette ville, on voit la force de la violence dans la déshumanisation des juifs et le mépris pour les Tchèques. Au travers de quelques mots, de quelques comportements semés le long du récit on voit aussi se mettre en place une défaite qui hante, malgré le discours officiel, les nuits des soldats allemands.

    Ce roman est particulièrement réussi dans sa description de la vie sous l'occupation et tout particulièrement du ghetto juif. Ce n'est sans doute pas le roman le plus émouvant que j'ai lu sur le sujet mais il a sa touche personnelle qui le distingue des autres, je trouve. smilesmile

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :