• Une saga qui mélange Maoris et Pakenas ( Blancs) sur quelques générations pour nous dévoiler secrets de famille, trahisons et passions!

    Lecture parfaite pour s'évader sans trop réfléchir et se laisser porter par l'histoire de Lucie /Ahorangi, princesse Maorie au fort caractère et traverser la Nouvelle-Zélande.

    Si on n'aime pas le genre on n'aimera pas, si on aime c'est un bon choix de lecture, pas la meilleure du genre, quelques ficelles sont un peu grosses tout de même mais on passe un bon moment. smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Français par son père, Allemand par sa mère, noir du côté de son père, blanc du côté de sa mère, né dans les années 1920, la montée en puissance du nazisme va intensifier les difficultés de ce jeune garçon. 

    Les enfants métis, il y en a eu, ici, un soldat des troupes coloniales qui ont occupé la Rhénanie pour cause de non paiement de la dette allemande et une jeune femme allemande. L'amour prend bien des chemins mais ne simplifie pas forcément la vie, surtout quand on se retrouve seule, enceinte et que l'on met au monde un enfant métis...

    Ulrich/Galadio subit donc de plein fouet la montée de la race pure, qui ne supporte ni juif, ni noir, ni tzigane, ni .....

    Une possibilité incroyable va lui permettre d 'aller en Afrique et de chercher les traces de sa famille paternelle.

    Une lecture agréable sur un sujet auquel je n'avais jamais pensé. smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Un peu de géographie et d'histoire, imaginons un port sur le Danube en Roumanie dans les années 1920, un Danube qui s'enlise régulièrement un peu comme la ville et ceux qui y habitent.

    Ce roman dégage une impression de fin d'un monde. Un pouvoir partagé entre des représentants de différents pays, la présence prégnante de l'armée et de la marine, l'ennui des dames et des messieurs, les rivalités, les mesquineries, il y a dans ce roman une odeur de vieux livres un peu humides, des couleurs fanées et poussiéreuses, un côté désuet un parfum poudré et surranné...

    Il y a de très beaux portraits de personnages  et d'une vie sociale révolue et le côté bigarré des Balkans.

    C'est une bonne lecture à laquelle je ferai un petit reproche, un peu longue pour moi, j'aurais préféré quelques pages en moins.

    Challenge Le mois de l'Est 

    Europolis  Jean Bart

    Pin It

    3 commentaires
  • Un petit polar, roman de gare bien mené mais pas inoubliable .

    L'astuce, un jeune flic d'Andorre doit rejoindre un expert à Rome, le Marseillais, et suivre "ses leçons" et c'est ce qu'il raconte.

    L'intrigue: un rapt de bébé dans une clinique et le suicide douteux d'un riche homme d'affaires, le novice brode, le chef investigue et trouve la solution du Cluedo !  Une pointe d'humour et de dérision donne une note sympathique à ce récit.

    smile 

    Challenge Globe-Trotteurs : Andorre

    Pin It

    votre commentaire
  • L'usage du monde Nicolas Bouvier

    Le récit de voyage est un genre qui ne me semble pas très facile à réussir. J'ai été envoutée par Théodore Monod et ses méharées, suivi par Jean-Christophe Ruffin sur Compostelle avant d'enfiler mon sac à dos, découvert  ( sans emballement excessif) Sylvain Tesson récemment  et enfin ce livre qui traîne depuis longtemps sur mes étagères.

    Et bien c'est une réussite, le ton, la langue, les anecdotes, le trajet, tout concourt à un récit coloré, animé, passionnant .

    Voyage d'un autre temps, sans autre technologie qu'une vieille voiture minimaliste, à l'aventure pour découvrir en acceptant les contre-temps, les détours, les rencontres.

    Des Balkans à l'Afghanistan,  deux ans, un très long voyage, beaucoup de hardiesse et une lecture dépaysante et réussie.smilesmilesmile 

    Challenge Globe -trotteurs : Suisse  

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le beau juif   Ali Al-Muqri

    Un juif, une musulmane, le Yémen XVIIe siècle, (serait-ce autrement aujourd'hui ? ), deux jeunes qui se rencontrent autour de la langue arabe, de ses plus jolis textes, un amour interdit sur fond de détestation religieuse, le tout donne un joli roman.

    On y  retrouve, hélas, des sujets toujours d'actualité : religions, intolérance, violence, chasse aux juifs...

    L'écriture est belle, entrecoupée de textes et poésies anciens, porte ouverte pour imaginer un Yémen où la tolérance aurait été la règle... 

    smilesmile

    Challenge Globe trotteurs : Yémen 

    Pin It

    votre commentaire
  • Wakolda  Lucia Puenzo

     

    Envoutant! 

    Josef Mengele en Argentine croise une fillette, Lilith ,pour laquelle il a immédiatement un très grand intérêt. Rusé, malsain, convaincu de sa supériorité et de la justesse de ses choix, il va infiltrer la famille de cette enfant. S'insinuant peu à peu dans leur vie il continue ses "chers" travaux sur l'amélioration de la race. La fillette est à la limite du nanisme, la mère enceinte de jumelles, rien de mieux pour Mengele qui va "offrir" ses services.

    Tout du long court un malaise profond,  on sait ne rien devoir attendre de bon de cet homme, pourtant ce roman ne se lâche pas , une grande réussite .

    smilesmilesmile

    Challenge Globe trotteurs : Argentine 

    Pin It

    2 commentaires
  • Dans son silence Alex Michaelides

     

    Un psychothérapeute se fait embaucher dans un hôpital psychiatrique où séjourne "le cas" de ses rêves une certaine Alicia. Internée suite à un crime, cette ancienne artiste peintre n'a jamais repris la parole depuis l'évènement. Un cas unique, passionnant, un vrai défi que Théo se charge de relever. Très vite il va un peu déborder du cadre médical, totalement happé par ce cas et son envie de soigner.

    Intrigue finement nouée qui nous promène mais pas trop, on ne se perd jamais pour un dénouement de toute beauté! 

    Une série? un film ?  en tout cas il y a matière à....

    smilesmilesmile

    Pin It

    2 commentaires
  • Mon chat Yugoslavia Pajtim Statovci

     

    Double récit,  d'une part , le mariage d'Eminé, mariage traditionnel, dans une société figée, au Kosovo alors que n'existait encore que la Yougoslavie et d'autre part la vie de Bekim, fils d'immigrés Kosovars, en Finlande.

    Les deux récits vont se croiser et chacun va donner plus de force au récit de l'autre.

    La partie qui raconte le Kosovo traditionnel est une grande réussite, un éclairage réussi sur une société assez figée, aux codes rigides. 

    L'histoire de Bekim est, à mon avis plus embrouillée. Les métaphores autour  du serpent et du chat m'ont échappée et alourdissent le récit.

    Tout ce qui raconte les difficultés d'adaptation d'une famille immigrée qui se heurte à des codes totalement différents des siens est extrêmement bien rendue. Le décalage du père qui ne veut rien lâcher et croire à son projet de retour. La mère qui ressent les changements chez ses enfants mais n'arrive pas à sortir de son rôle pour lequel elle a été formatée depuis sa naissance. Les enfants, qui en gros ne connaissent pas grand chose du Kosovo, optent pour la Finlande et l'incompréhension qui se noue entre enfants et parents.

    Au final, un roman, un premier roman pour ce jeune auteur, qui vaut d'être lu même si certains choix littéraires me semblent hasardeux.

    Challenge globe trotteurs : Kosovo 

    Le mois de l'Europe de l'Est

    Mon chat Yugoslavia Pajtim Statovci

    Pin It

    1 commentaire
  • La grande eau

    Quel roman étonnant ! 

    L'écriture est un peu dérangeante dans un premier temps mais peu à peu on s'y fait. On se laisse même prendre par ce récit en partie halluciné, de ces enfants enfermés dans un orphelinat soviétique après guerre.... 

    Un orphelinat soviétique après guerre...tout un programme on s'en doute et pas des plus réjouissant pour ces gamins qui vont souffrir de tout.

    Une amitié nait néanmoins entre le narrateur et un autre enfant, une amitié qui rêve d'une autre vie, de sortir de ce lieu, de l'amour d'une mère...

    Un récit étrange, dur, où la fragilité de ces enfants transparaît derrière le mur, les contraintes, les coups, la faim ... smilesmile

    Le mois de l'Europe de l'Est 

    Challenge Globe trotteurs : Macédoine 

    La grande eau Zivko Cingo

     

     

    Pin It

    3 commentaires