• Toute une vie et un soir  Anne Griffin

     

    Toute une vie ... et un soir !

    Tout est dans le titre en fait mais ça vaut vraiment le coup de lire le livre smile

    Un vieil homme Irlandais, s'installe à un  bar et entame une longue discussion avec lui-même, trinquant virtuellement, avec ceux qui ont compté dans sa vie.  Au crépuscule de notre vie, combien de personnes ont vraiment compté, pour qui lèverions nous notre verre...

    De stout en whiskey, on écoute Hannnigan raconter sa vie, ses peines, ses regrets, son amour, et que c'est beau d'écouter cet homme mettre à nue sa vie . Cet homme, c'est un homme de silence, de non-dits, de secrets, (typiquement irlandais si j'en crois mes lectures) , c'est aussi un homme qui a fait face comme il le pouvait aux blessures de la vie.

    J'ai été subjuguée, émue, touchée par ce récit qui est,pour moi qui me sent proche de ce genre de personnage ,de toute beauté.

    smilesmilesmilesmile

     

    Irlande    Le mois Celte 

    Toute une vie et un soir  Anne Griffin

    Pin It

    4 commentaires
  • D'abord ils ont effacé notre nom   Habiburahman

    Témoignage édifiant et  dérangeant sur l'élimination de masse des Rohingya en Birmanie.

    Tous les abus, tous les coups, tout est possible contre les Rohingya, que l'on ne nomme même pas ainsi dans leur pays car l'anéantissement de cette ethnie passe aussi par une non-dénomination. Dans un pays multi-ethnique et multi-confessionnel , ce groupe est le mouton noir, celui qui ne fait pas réellement partie de l'humanité.

    L'auteur raconte sa vie, ses espoirs d'instruction et d'émancipation envolés, la famille dispersée, persécutée .

    Je ne connais pas l'histoire de ce pays, je me souviens que c'était une destination déconseillée avant d'être sur les catalogues . Je me souviens aussi de cette femme, Aung San Suu Kyi, son aura, sa beauté, son élégance, tenante d'un discours tolérant et puis le malaise et la chute devant son refus, frôlant la justification, de condamner les massacres des Rohingya ...

    Je n'en savais pas beaucoup plus, j'ai forcément beaucoup appris et je me questionne sur l'humain qui encore et toujours se vautre dans la boue en réduisant son semblable à rien. Je m'étonne des attentats ici alors que des musulmans sont réellement en danger dans d'autres endroits du monde, religions à dogmes variables, politiques sans ossature, petites lâchetés humaines, un terreau qui ne demande qu'à faire pousser le pire. 

    smilesmile

    Challenge Globe-trotteurs : Birmanie 

    Pin It

    votre commentaire
  • Le mois Celte 

    A l'honneur les pays suivants :

    Irlande, Pays de Galles, Ecosse 

    Une programmation que l'on peut suivre ou non .

    Pour tout savoir c'est 

    ici        et   ici 

     

    Ma liste perso:

    Qu'elle était verte ma vallée Richard Llewellyn

    La neige noire Paul Lynch 

    Toute une vie et un soir  Anne Griffin 

    La bibliothèque, mon principal fournisseur, étant fermée, je vais voir ce que je trouve pour compléter ...

    Bonnes lectures 

    Le mois celte

    Pin It

    votre commentaire
  • Angkar

     

    Un bon petit thriller qui mélange aujourd'hui avec un pédophile assassin et le régime de Pol-Pot, pas évident comme ça à première vue !

    Et pourtant ça fonctionne, le passage de l'un à l'autre au travers du personnage principal est très efficace. On nage un "peu" dans l'horreur entre l'évocation des enfants au mains de l'assassin et des détails du régime des Khmers rouges , la vie n'est pas toujours douce et pavée de pétales de roses ...

    Roman prenant et se lisant bien, il y manque néanmoins un petit truc que je ne saurais définir et qui m'avait tellement pris à la gorge dans Iboga. ( ici)

    smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La dernière frontière

     

    La conquête de l'Amérique est terminée, les Blancs occupent tout le territoire, les Indiens ont perdu. Les perdants sont parqués sur un territoire où ils n'ont aucun choix et aucun moyen de vivre, dépendants totalement de ce que leur octroie le responsable du camp. Rien ne convient aux Indiens, ni le climat , ni le mode de vie, ils s'éteignent à petit feu. Leur chef décide avec l'appui de son groupe de retourner sur leurs terres.

    De là commence un long et difficile voyage pour ces hommes, ces femmes, ces enfants, poursuivis par l'armée.

    Tout au long des pages on découvre le mépris des Blancs, leur assurance d'être meilleurs  que ces "sauvages", leur abyssale stupidité alors qu'en parallèle les Indiens se révèlent des êtres emprunts d'une force, d'une volonté indestructible, d'un sens de l'honneur infaillible le tout accompagnant une philosophie de vie qui échappe totalement aux Blancs. L'incompréhension entre les deux groupe est totale.

    Une très belle lecture que ce roman!  smilesmilesmile

    Challenge USA : Oklahoma 

    Pin It

    3 commentaires
  • Belle de jour  Joseph Kessel

    Bien que n'ayant pas vu le film  j'avais une vague idée du thème et c'est bien une histoire de sexe, bien avant 50 nuances de gris .

    Séverine et Pierre, un petit couple bien sous tout rapport, ils sont beaux, ils sont riches, ils s'aiment, tout devrait donc aller merveilleusement bien pour eux , sauf que ...

    Sauf que, la belle Séverine fait partie des " quatre vingt dix pour cents des femmes qui s'emmerdent en baisant " (Brassens ) , du coup Pierre n'est pas franchement satisfait non plus.

    L'amour n'est pas en cause,  Séverine aime beaucoup son mari qui le lui rend bien mais le désir est plus que fuyant chez madame. Un peu émoustillée par une histoire salace que lui a racontée une amie, Séverine se lance dans la prostitution de jour , une sorte de cinq à sept , payant . Et c'est là, dans une situation de soumission et de sexe brut que la belle découvre la jouissance. 

    A partir de là, je laisse la place à Sigmund pour comprendre le pourquoi du comment des goûts humains et de ce qui échauffe les sens.

    smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Les dames à la licorne  René Barjavel

     

    Une pointe de magie, quelques enchantements, des légendes, des fantômes,une licorne...

    La pluie, le vent, le soleil, la brume, le vert de l'Irlande, le bleu du ciel, l'argent de la mer...

    Ce roman raconte l'Irlande éternelle des fées et l'Irlande plus récente qui subit l'Angleterre.

    Un longue lignée d'hommes et de femmes  se sont installés au bout du bout de l'Irlande, sur une île , un caillou qui affronte les éléments régulièrement. On suit leur histoire qui croise l'histoire du pays . 

    Un peu conte, un peu fantastique ce roman offre un magnifique voyage, pour peu qu'on aime l'Irlande et les histoires d'amour. smilesmilesmile

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Le nageur

    Un très joli roman qui parle de guerre, d'amour, de vie.

    Une anglaise, la quarantaine, un peu perdue dans sa vie, rencontre un jeune homme tamoul, émigré du Sri Lanka et qui cherche ses marques sur cette terre inconnue. Cette rencontre est inattendue, improbable, hors norme.

    La réalité va vite s'imposer et bousculer la belle histoire qui s'écrivait...

    Trois voix, trois femmes racontent leur lien avec cet homme.

    Un texte émouvant, pudique , très réussi.  smilesmilesmile

     

    Challenge Globe trotteurs : Sri lanka 

    Pin It

    votre commentaire
  • Swan Hill

    Premier tome d'une série, celui-ci est consacré à planter les personnages principaux, ceux qui feront l'ossature de cette saga. 

    C'est à Singapour qu'Isabella et Bram vont se rencontrer. L'un comme l'autre sont pauvre et isolé , aidés par la famille chinoise chez qui Isabella a trouvé refuge, le mariage, un peu arrangé - en tout cas un mariage de raison- se fera avant que les deux époux partent pour l'Australie. 

    Une fois en Australie, le couple doit s'installer et mettre sur pied leur projet de commerce, dans une ville qui est encore balbutiante. 

    Un peu déçue de ne pas avoir eu plus d'Australie dans ce roman et peu de détails de la vie dans cette ville qui se construit . Les personnages sont un peu caricaturaux, un peu trop bon/méchant et nos héros se retrouvent noyés sous un flot de bons sentiments qui finit par les rendre fades.

     Pour avoir lu d'autres sagas, je trouve que celle-ci manque de piquant, de peps, un élan quelque chose qui lui donnerait un petit plus. Ici, c'est un peu trop calibré. Néanmoins, je me suis prise au jeu de ce texte et je l'ai lu rapidement avec un certain plaisir . smilesmile

    Merci aux éditions Archipel et à Babelio masse critique pour l'envoi de ce roman.

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • L'appel de la forêt  Jack London

    Une histoire de chien et de contrée sauvage.

    Où est le loup où est le chien dans Buck, chien volé et utilisé à tirer le traineau dans le grand nord, habitué à l'homme et redevenant sauvage, il est le contraire du chien de LaFontaine.

    Une bien belle histoire de chien, que je n'avais pas lue même si je préfère Kazan chien loup ici .

    (PS: Pour ma petite réunionnaise de 13 kgs je sais où est le loup ... y'en n'a pas smile )

     

    L'appel de la forêt  Jack London

    challenge Babelio USA : Alaska 

    Pin It

    votre commentaire