• Seul dans Berlin Hans Fallada

    Seul dans Berlin  Hans Fallada

     

    Il était sur mes listes depuis un bon moment déjà mais, comme c'est un bon gros pavé de 700 pages, je trainais les pieds pour me lancer dans sa lecture. Quelle erreur !  Ce gros roman non seulement se lit sans difficulté mais en plus c'est un magnifique roman, de ceux qui sont sur ma liste, livres à offrir .

    Berlin pendant la seconde guerre mondiale racontée de "dedans", du côté allemand, du côté des civils qui essaient de survivre. 

    Un immeuble, des locataires, une vieille femme juive, un juge, un couple et quelques familles, les uns et les autres vont révéler des traits, des facettes de leur caractère en ces temps de guerre et de propagande. Tout ça n'est pas très beau, c'est même souvent glauque car finalement les grandes envolées en faveur du führer  sont peau de balle et le vrai moteur est le plus souvent l'envie, la jalousie, la paresse...

    Rien de très glorieux ne pousse ces  hommes dans les bras de qui leur permettra d'utiliser  leur voisin, aucune honte à dénoncer, tuer, piller, pour une bouteille de schnaps ou des cigarettes.

    On évolue dans une petit milieu, des ouvriers , des bras cassés et ce n'est pas brillant. La vénalité les pousse à toutes les compromissions, toutes les lâchetés, tous les abus pour quelques marks. On comprend bien que la vie est difficile mais on voit aussi combien une partie de ces personnages étaient ainsi avant, la situation leur permet juste de donner libre cours à leurs tendances. 

    La terreur règne à tous les niveaux, ne rien dire, ne rien voir, ne pas contrarier les supérieurs et même celui qui a un peu de pouvoir peut se retrouver renversé et en salle de la torture en moins de temps qu'il ne faut pour le dire!

    Peu d'espoir dans toute cette noirceur mais quel espoir pouvait-on avoir dans ces années monstrueuses et j'imagine que les premières années de paix n'ont guère été plus réjouissantes...

    Un roman qui nous dévoile une partie de l'Allemagne nazie et comment la machine terrorisante réduit à rien l'être humain.

    smilesmilesmile

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Décembre 2020 à 20:27

    C'est typiquement le genre de titre que je prends, reposes, régulièrement en librairie... Sans doute rebutée, comme toi jusqu'à ce que tu franchisses le pas, par son épaisseur. La prochaine fois, je me laisserai tenter, alors.. 

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 21:00

        Oui ça vaut le coup !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 6 Décembre 2020 à 20:09

    Très bon souvenir de lecture également de mon côté !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :