• Une journée de la vie de Johnsey Cunliffe Donal Ryan

    Bou! la la! 

     Que de tristesse, que de solitude, que de noirceur dans ce roman ! 

    La narration est faite par le personnage principal Johnsey.  Johnsey est pour le moins simplet, plus ou moins demeuré ,du coup,  sa façon de raconter sa vie, mois après mois, a un côté naïf qui donne un  faux air de fraicheur à des situations plus pourries les unes que les autres. Après avoir perdu son père, Johnsey perd aussi sa mère dans l'année qui suit. Comble de malchance, il se retrouve à la tête d'une potentielle  petite fortune , ses terres agricoles ayant été requalifiées en terres constructibles. Ses terres attirent les convoitises et tous sont prêts à rouler Johnsey dans la farine. Manque de chance, Johnsey, tout débilou qu'il soit, perçoit quand même une partie du manège qui se trame autour de lui et il va s'avérer plus difficile que prévu de la manipuler.

    Pauvre Johnsey, tellement sensible, tellement naïf et honnête, enfermé dans  son immense solitude, qui se fait tabasser régulièrement par une bande de types minables sans que personne n'intervienne, qui vivra ses plus beaux jours à l'hôpital après avoir été fracassé trop fort,  qui sait bien ce qu'il est et ce que les autres pensent de lui , qui est tellement conscient du désastre qu'est sa vie que le suicide flirte avec lui.

    Un roman émouvant avec ce très beau personnage et une vision de l'humain cruellement réaliste .smilesmilesmile

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Novembre à 18:26

    En effet cela n'a pas l'air très gai, mais j'ai beaucoup aimé le précédent roman de cet auteur, et celui-ci est déjà dans ma PAL... et ta conclusion fait malgré tout envie !

    2
    Dimanche 11 Novembre à 22:48

    Il vaut le coup d'être lu, j'vais lu le précédent aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :