• Sous la terre des Maoris  Carl Nixon

    Tout d'abord mes remerciements  à Babelio et aux éditions L'aube noire, pour ce livre offert dans le cadre de masse critique .

     

    Box Saxton , maçon, essaie de maintenir à flot sa famille  malgré la crise financière qui traverse la Nouvelle-Zélande . Après des débuts prometteurs et un bon train de vie, Box se bat pour payer les factures en acceptant tous les boulots . C'est sur un chantier, qu'il apprend par sa femme, la mort de son fils Mark. Mark s'est suicidé.

    Box a rencontré sa mère quand Mark avait deux ans et il a fait sien la femme et l'enfant. Le père de celui-ci, un Maori ne s'étant jamais manifesté , Box se vit comme le seul et unique père de cet enfant.

    Le chagrin, la douleur dévaste autant le père que la mère, qui tant bien que mal organisent les funérailles. Le père biologique de Mark , vient réclamer le corps de son fils qui est considéré comme Maori et doit donc être enterré selon les rites et dans un lieu relevant de leur croyance. Box n'étant absolument pas ouvert à la discussion , les Maoris décident d'enlever le corps et de l'emporter sur leur territoire.

    Pour Box, cette situation est intolérable et il part à la recherche du corps de son fils....

    Dans ce livre il est beaucoup question de la terre à la quelle on se sent rattaché, que ce soit les Maoris, habitants premiers de l'île ou les Blancs à travers Box qui sont installés depuis plusieurs générations. Chaque groupe a des morts enterrés sur cette terre et possède ainsi un lien qui croise passé et terre.

    Le vol du corps  ouvre la possibilité de passer d'un côté à l'autre mais on reste surtout du côté de Box et de sa quête. La confrontation entre Maoris et Blancs est survolée, le récit reste au niveau des émotions de Box et très peu est dit sur la position des Maoris, même si pointent des tensions raciales émanant des deux côtés.

    Ce roman aurait pu ouvrir des portes pour mieux comprendre il ne fait que les entrouvrir...mais il n'est pas inintéressant, le voyage en Nouvelle-Zélande est agréable et l'on suit volontiers Box sur ce long chemin du deuil ...

    smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le phare P.D James

     

    Une petite île, Combe Island, dans les Cornouailles, a été dédiée par ses propriétaires au bien-être des personnes ayant oeuvré pour le bien , bref des supers VIP, qui peuvent venir se déstresser dans ce lieu quasi coupé du monde.

    Quelques permanents y vivent, les invités peu nombreux et le personnel nécessaire. Calme, repos et volupté , mais voilà qu'un meurtre perturbe la vie paisible des îliens.

    L'ïle devant recevoir dans quelques temps une réunion secrète d'hommes importants , on envoie quelques fins limiers de Londres enquêter sur ce meurtre....

    Un huis-clos sur l'air de dix petits nègres , le mort est détesté de tous mais qui était prêt à aller jusqu'au meurtre ? 

    Un roman agréable pour qui aime l'ambiance île, quelques petits détours vers la seconde guerre mondiale, le vernis qui saute pour laisser voir les vices de chacun ... so british ... 

    smilesmile

    Le phare P.D James

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ah! Le charme du vieux garçon en milieu rural!!!!

    Chevalier, un pur, un vrai, vieux garçon, taiseux, ronchon, évitant les femmes, trimant dur , ne se déplace qu'en mobylette, une antiquité, une bleue ( ceux qui connaissent visualiseront...) pour aller de chez lui à l'usine où il répare à peu près tout.

    Ce soir là, il rencontre une grosse berline qui a chaviré dans un virage. Chevalier entreprend de sortir les passagers, un homme, une femme, une jeune femme. Lui même s'étant blessé, il se retrouve à l'hôpital d'où il émerge le lendemain matin pour découvrir que la jeune fille n'est jamais arrivée à l'hôpital.

    Cette jeune fille fera sa réapparition et s'installera quelques jours chez Chevalier. La vie de Chevalier va alors basculer....

    Chevalier qui a verrouillé sa vie afin que rien ne vienne le perturber, qui a renoncé à toute envie pour ne pas risquer qu'une émotion ne le déstabilise , qui économise sa parole et ses sentiments, va voir sa vie bousculée et surgir du fond de son inconscient cette force de vie qu'est le désir ! 

    Ce court roman, a un charme indéniable , il arrive à rendre aimable cet homme si peu aimable, un petit bijou!      smilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Saison sèche Peter Robinson

     

    Au cours d'un été très sec, le village inondé de Hobb's End dans le Yorkshire fait sa réapparition. Adam un jeune garçon décide d'en faire son terrain d'aventures jusqu'à ce qu'il tombe du toit d'une maison et exhume un cadavre.

    L'inspecteur Alan Banks, mis en quarantaine par son chef ,est envoyé par ce dernier enquêter sur ce cadavre avec le major Cabot.

    Banks découvre que le major Cabot est une femme et qu'elle ne le laisse pas insensible. A eux deux ,ils vont remonter le passé jusqu'à la seconde guerre qui correspond à la période du décès de ce mystérieux cadavre.
    Le récit passe d'aujourd'hui avec l'enquête, aux années 40 avec des souvenirs relatés par Gwen, mémoire de cette période.
    Les deux s'enchevêtrent bien et nous permettent de donner vie à ce squelette.

    Banks est un flic intéressant, après une séparation difficile il reprend sa vie en main , l'achat d'une nouvelle maison, il essaie d'améliorer les relations avec son fils , d'ouvrir une relation avec Annie Cabot , seul son mépris pour son chef ne bouge pas.

    Annie Cabot s'avère un personnage assez consistant ce qui est plutôt rare dans les polars et son positionnement face à Banks est subtil.

    Entre l'enquête et les deux héros ce roman m'a captée et je pense retrouver l'inspecteur Banks bientôt dans d'autres titres.smilesmilesmile

    Saison sèche Peter Robinson

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Sale temps pour le pays  Michaël Metion

     

    Voyage dans le temps dans l' Angleterre d'avant le Brexit et même d'avant Tatcher .... 

    Des prostituées sont tuées dans le Nord de l'Angleterre d'une telle manière que leur assassin est surnommé l'éventreur du Yorkshire....

    Et une , et deux et trois, les autorités policières finissent par admettre la possibilité d'un même criminel et lance l'inspecteur Knox sur cette enquête. Knox est un flic particulier qui ne va pas s'attirer que des amis. Solitaire, à la limite de la légalité il est surtout pugnace et ne lâche rien. L'éventreur se moque pourtant de tous et de Knox en particulier, envoyant des lettres où il annonce ses prochains crimes sans pour autant que la police puisse l'arrêter.

    Les années passent , de trêves en meurtres, rien ne semble permettre l'arrestation du criminel . Knox , lui se perd depuis la mort de sa femme, isolé, dépressif, seule l'enquête semble encore l'animer ...

    Ce roman raconte une enquête qui échoue, un criminel qui passe entre les mailles du filet ...une enquête où tout ne se résoud pas par magie ou experts et où les années se succèdent sans que l'on arrive à identifier le tueur ! Un récit assez inhabituel pour un polar mais qui doit correspondre plus souvent qu'on ne le croit à la réalité... Le tout s'appuie sur une Angleterre perdue avant la tatchérisme et à l'arrivée de celle-ci et nous offre une lecture sociale de la misère des années 80.

    Le tout en fait un livre vraiment sympa à lire et le petit plus l'auteur n'est absolument pas Anglais comme on pourrait le croire mais Marseillais !

    smilesmilesmile

     

    Sale temps pour le pays  Michaël Mention

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    La garçonnière

    En rentrant du cinéma, un soir, Vittorio, psychanaliste, retrouve sa femme Lisandra, morte, tombée par la fenêtre de l'appartement.

    Commence alors pour lui une descente aux enfers car la police est convaincue de sa culpabilité et il n'arrive en rien à les convaincre du contraire. Une fois enfermé en prison , une de ses patientes Eva Maria vient le rencontrer au parloir. Il charge alors celle-ci de récupérer les enregistrements des séances avec ses patients. L'écoute des cassettes devrait permettre de savoir qui  en voulait à Vittorio au point de tuer sa femme.

    L'écoute des enregistrements et l'enquête que mène Eva Maria nous en apprennent de plus en plus sur le couple Lisandra/Vittorio , sur les patients du psy et sur Eva Maria. Un autre personnage est très présent c'est l'histoire de l'Argentine , qui a torturé, qui a été torturé la violence de la dictature est bien incrustée.

    Voilà un roman qui se lit bien, les personnages sont complexes, le choix de la psychanalyse permet une introspection assez avancée du caractère de chacun et ce qui concerne la dictature ce n'est ni trop , ni trop peu, parfaitement bien intégré au récit. 

    Quant au choix du titre, il faut lire jusqu'à la dernière ligne pour en comprendre le sens et percevoir ce que la vie peut avoir de terrible! smilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Remède de cheval  M.C. Beaton

     

     

    J'avais  lu  pas mal d'avis sur Agatha Raisin mais pas encore de roman , voilà qui est chose faite .

    L'enquête a le rythme et le charme des Miss Marple, l'héroïne, Agatha Raisin,  étant tout de même un peu plus délurée que son ancêtre car le contexte est celui d'aujourd'hui.

    Agatha Raisin s'ennuie dans son cottage à la campagne. Le charme des villages anglais semble hors temps et ce sont toujours les mêmes activités qui y ont lieu , activité de charité autour des dames du village....

    Beaucoup de femmes seules qui vivent au rythme des saisons, et sont à l'affut du mâle qui pourrait leur dire deux ou trois mots d'amour...

    Aussi, quand un nouveau vétérinaire vient s'installer , toutes ses dames filent faire soigner qui son chat qui son chien! La course est ouverte et toutes veulent être l'élue.

    Agatha très déçue par le manque d'attention du colonel James Lacey est bien sur le point de succomber elle même!

    Et coup de théâtre , le fringant vétérinaire est retrouvé mort dans une écurie!

    Agatha s'ennuie tout comme le colonel , aussi ces deux là vont faire la paire , le temps de résoudre ce qui n'est peut-être même pas un meurtre....

    Ce roman se lit comme un Marple , en sirotant son thé , bien au chaud dans sa chaumière.... rien de très palpitant , mais le charme des personnages et particulièrement de cette brave Agatha, rend le tout bien sympathique          et "so british" !  smilesmile

    Remède de cheval  M.C. Beaton

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Un père disparu quatre ans auparavant, une vieille lettre adressée à une femme , il n'en faut pas plus à Julia pour partir à Rangoon et de-là, à Kalaw, le petit village d'où était originaire son père.

    Une fois sur place, Julia est perdue face à un monde qu'elle ne connait pas et qui fonctionne si différemment du sien. Elle rencontre U Ba, un Birman d'une cinquantaine d'années qui entreprend de lui raconter une histoire.

    Cette histoire c'est celle de son père,la part de son père qu'elle ne connait pas. 

    U Ba entreprend un long récit de l'enfance de Tin Win , à son adolescence mais surtout de l'incroyable amour qui le liait à Mi Mi....

    Un vrai plaisir de lecture pour cette histoire d'amour contrarié et pourtant tellement limpide ,ayant pour décor la Birmanie et la sagesse asiatique !

    Un joli conte qui me laisse un sourire une fois le livre fermé.... j'aime les belles histoires !

    smilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Le coeur qui tourne  Donal Ryan

     

     

    Si l'Irlande a connu une envolée économique quelques temps , le "boom" fut de courte durée et la chute fut douloureuse.

    Ce roman raconte la vie d'une petite ville irlandaise au travers de vingt et un habitants. 

    La vie a été subitement chamboulée quand Pokey Burke, le patron du coin, s'est envolé en laissant ses employés sans travail et sans indemnités.

    A travers le témoignage de chacun, un petit morceau de la vie des uns et des autres nous est livré. La toile des relations entre les habitants prend forme peu à peu .

    Un meurtre et un enlèvement viennent en bouquet final de ce huis-clos ouvert....

    Un roman à la construction intéressante pour évoquer les difficultés des Irlandais après la "bulle économique" , l'ajout du meurtre et de l'enlèvement n'apporte pas grand chose à mon avis ,le charme du récit se jouant dans l'ambiance délétère et les commérages du village .smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Allez c'est parti en mars le mois kiltissime avec  Cryssilda de voyager ..lire ici et le groupe FB ici 

     

    Il 'y a plus qu'à trouver les livres à lire ! 

    Kiltissime mois de mars   Kiltissime mois de mars   Kiltissime mois de mars

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique