• Le grand marin

     

     

    Lili fuit son passé et décide d'aller pêcher dans le grand nord en Alaska. Au bout du bout , il y a des hommes qui attendent un bateau, une pêche, celle qui les rendra riche et ouvrira la porte de leurs rêves ....quand ils en ont encore. Ces pêcheurs sont comme les chasseurs d'or, ils trainent leur carcasse, boivent plus que de raison, perdent l'argent gagné et doivent repartir en mer.

    Lili arrive à se faire embaucher et doit faire ses preuves au milieu de ces hommes rudes.

    J'attendais beaucoup de ce roman dont j'avais lu de bonnes critiques, j'attendais sans doute trop. Tout ce qui raconte la vie des pêcheurs en mer ou sur terre sonne juste. La description de la mer, des bateaux, des gestes professionnels est précise. Le désespoir de ces hommes venus se perdre là pour essayer de se trouver tout en se diluant dans l'alcool les rend très humains, paumés mais humains.

    Par contre, je trouve que ce qui touche à Lili est moins crédible particulièrement cette drôle d'histoire d'amour avec le grand marin.smilesmile

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Hortense Jacques Expert

     

     

    Sophie a perdu sa fille, Hortense, il y a bien longtemps. Son ex , le père de l'enfant, qui l'a quittée dès qu'il l'a sue enceinte à rapter l'enfant avant ses trois ans et disparu. La vie de Sophie va basculer, elle qui vivait uniquement pour sa fille, se coupe de tous et se referme. 

    Alors que sa vie est faite de répétitions, d'habitudes et de solitude elle est bousculée par une jeune femme dans la rue près de chez elle. Cette jeune femme, elle la reconnaît, c'est Hortense, sa fille que le destin a remis sur sa route. Elle entreprend donc d'apprivoiser peu à peu sa fille avant de lui révéler la vérité....

    Récit à plusieurs voix, on suit le cheminement de ces retrouvailles, tout en découvrant le passé. L'ensemble est bien ficelé mais il y a un petit quelque chose qui fait que l'on s'attend à ce que l'histoire se termine grosso-modo comme ça .  smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Le voile de Téhéran  Parinoush Saniée

     

     

    Un long roman qui va accompagner Massoumeh de ses seize ans à la cinquantaine. Tout au long de ces années, cette femme aura eu une vie peu ordinaire dans un Iran en pleine mutation.

    La famille de Massoumeh s'installe à Téhéran quand elle arrive sur ses quinze ans . Pour cette famille habituée à vivre en zone rurale , Téhéran est un lieu plein d'angoisses, de dangers et de perdition. Pour Massoumeh c'est l'occasion de s'ouvrir un peu au monde et de pouvoir continuer ses études. Une simple amourette faite d'échanges de regards et de poèmes la condamne aux yeux de ses frères, elle a trahi l'honneur de la famille, elle est battue, reniée et n'a plus que le choix d'épouser celui qu'on lui choisira.

    La place concédée aux filles dans une famille n'est rien. On l'élève pour d'autres, c'est couteux et inutile.Les frères se permettent donc d'avoir une attitude violente et humiliante. Le pire est de voir les femmes, mères, tantes,cousines, continuer à entretenir ce système en bafouant les droits de leurs filles et en admirant leurs fils quoiqu'ils fassent.

    Elle se retrouve finalement mariée à un homme qu'elle n'a pas vu , Hamid. Hamid, militant communiste qui veut renverser le régime du Shah, évolue dans un milieu très différent de ce que connait Massoumeh . Lui-même ne souhaitait pas se marier, les deux ont donc été poussés à un mariage arrangé. Malgré la grande indifférence d'Hamid pour Massoumeh, il va l'inciter à reprendre ses études , projet qui est cher à Massoumeh.

    La vie avec cet homme va s'avérer déroutante. Souvent seule , elle doit prendre sa vie en main et se débrouiller avec ses enfants sans que son mari ne soit d'un vrai secours. C'est une vie qui va s'avérer  dangereuse au fur et à mesure que les activités de son mari prennent de l'ampleur et que la police secrète s'intéresse à lui.

    Tout au long du roman on voit évoluer Massoumeh qui va se construire un chemin entre tradition et modernité sur un fond politique qui change autour d'elle. Des années de répression sous le Shah , à la révolution Iranienne qui ramena Khomeini dans son pays, les années des ayatollahs , les longues années de guerre , c'est l'histoire tragique d'un pays qui accompagne le récit de Massoumeh .

    Le personnage principal est très attachant et ses changements sont crédibles, elle avance à petits pas vers une liberté qui lui était refusée à sa naissance. Les changements politiques  donnent l'épaisseur nécessaire pour comprendre le contexte sans être le thème principal. Les autres personnages, nombreux ont tous leur place et leur poids , de la mère paysanne analphabète et supersticieuse, en passant par le frère ainé versé dans l'intégrisme, à Sharazad la révolutionnaire , ils viennent, tels des pièces de puzzle compléter l'image de l'Iran qui nous est donnée à voir dans ce très beau roman.

    J'ai lu ce roman d'une traite et je me suis régalée , il m'a fait penser à Geisha , une vie de femme dans un temps pas si lointain, à un moment où les traditions basculent...

     

    Le voile de Téhéran  Parinoush Saniée

    Pin It

    1 commentaire
  • La palais des ombres  Maxence Fermine

     

     

    Nathan marionnettiste, reçoit un jour un courrier qui fait basculer sa vie. Cette lettre lui annonce la mort de son père et les conditions de son enterrement. Depuis la mort de sa mère dans un accident de voiture, son père s'est éloigné de lui au point de l'ignorer totalement jusqu'à ce jour.

    En héritage il reçoit la maison de son père, appelé" Le palais des ombres" située près du cimetière du Père Lachaise. Il y a pourtant une condition pour recevoir cet héritage il doit fournir le dernier manuscrit écrit par son père et qu'il n'a jamais donné à son éditeur.

    A partir de là commence une chasse au trésor au coeur de cette étrange maison et d'énigme en énigme la maison révèle des secrets bien enfouis...

    Un roman pas désagréable,  un peu de magie, un peu de thriller, un peu d'histoire, un rythme soutenu, le milieu de l'édition, mais une fois terminé il ne m'en reste pas grand chose, un peu comme une illusion... smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Sophie, jeune femme d'une trentaine d'années, décide de mettre en place une rétrospective sur l'oeuvre de son père photographe, décédé . Elle se heurte au refus de sa mère,Barbara, qui ne souhaite pas remuer le passé. De discussions en conflits, la mère accède au souhait de sa fille. 

    Comme le craignait sa mère cette exposition ravive le passé et quel passé ! Que de secrets enfouis dans l'histoire de Barbara qui vont revenir à la surface au gré des photos en noir et blanc surgissant du grenier.

    Barbara est une enfant de la guerre qui a vécu la misère dans les quartiers pauvres de Londres, avec pour seul rempart sa mère Minnie. Le père parti à la guerre n'est jamais revenu.Quand son coeur s'emballe pour le bel Anthony, elle n'est pas armé pour ce qui l'attend et pourtant elle fera face pour éviter à ses enfants de vivre ce qu'elle a connu. Ce  suradaptant à son mari pour éviter tout conflit sur lequel on ne pourrait pas revenir, elle va tracer son chemin dans l'ombre et pourtant être le pilier de cette famille.

    Le récit , est celui des femmes, la grand-mère, la mère, la fille, c'est de leur point de vue que l'histoire est éclairée. Barbara est le personnage central. On la suit dans les méandres boueux de sa vie, s'obstinant à garder la tête haute et à ne pas dévier de cap, un personnage intéressant et attachant sous des dehors bourrus.

    C'est un roman prenant, les secrets se dévoilent peu à peu, à petites touches révélant des aspects étonnants du père ou de la mère jusqu'à l'exposition qui fera exploser les derniers verrous.

    Un très agréable moment de lecture.smilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Diane a du faire face à deux deuils, son mari et sa fille sont morts dans un accident de voiture. Elle est revenue d'Irlande où elle a passé quelques mois après l'accident. Le temps a passé, elle décide de faire face à son destin et pour commencer racheter le café-librairie "Les gens heureux lisent et boivent du café" . Son ami Félix cherche à tout prix à lui faire rencontrer des hommes mais ses choix s'avèrent maladroits. Finalement Diane rencontre Oliver et tout semble s'orienter vers le mieux si l'on excepte la frayeur totale que Diane ressent devant les enfants. Pour lui faire plaisir Olivier l'invite à une exposition photos sur l'Irlande, la rencontre avec Edward, ravive ses souvenirs irlandais ...

    Un roman court et agréable sur la vie, la mort, l'amour et la place que chacun doit prendre. Ce n'est pas une leçon de philosophie juste une tranche de vie, de ces moments où l'on est au carrefour de décisions et où l'on doit avancer. smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • La route de l'arc en ciel Lisa Kleypas

     

     

    S'il est déjà difficile d'être plaquée par son petit ami du jour au lendemain, c'est encore plus difficile quand le dit petit ami fricote avec votre soeur! 

    Lucy se sent un brin démoralisée par la situation, estimant que sa soeur a tellement été gatée, pourrie par ses parents que son niveau d'inconscience et de caprice n'a plus de limite. Sur le plan personnel, elle se questionne pour savoir ce qui peut bien clocher chez elle et pourquoi ces histoires d'amour finissent mal.... Elle décide donc de se tenir loin des hommes .

    C'est sans compter sa rencontre avec Sam Nolan. Un homme, généreux, délicat, attentionné, magnifique.....mais qui refuse tout engagement sentimental. Une enfance meurtrie entre deux parents alcooliques l'a rendu réfractaire à l'idée du mariage, des enfants , de la famille...

    Ne reste plus qu'à lire le roman pour connaître la suite :)

    Une romance agréable, avec deux personnages principaux sympathiques, je me serai bien passée du côté magie qui , je trouve donne un petit côté niais au récit et n'apporte pas grand chose.smilesmile

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le moulin du loup Bernadette Dupuy

     

     

    A la fin du XIXe siècle , Claire est encore une toute jeune fille qui vit au moulin, là où son père papetier travaille, entre les ouvriers de celui-ci, une servante et une mère froide et distante. Claire, elle, est la vie même, s'intéressant à tout et plus encore depuis qu'elle discute avec Basile un vieil ouvrier anarchiste.

    Elle s'est entichée du fils du nobliau du coin, Guillaume,mais lorsque celui-ci tue son chien volontairement au cours d'une battue, elle comprend que cet homme là ne lui plaît pas.

    Malheureusement, le moulin connait de grosses difficultés financières et le père de Claire l'a promise à Guillaume en échange d'un prêt fait par le père de celui-ci. 
    Claire est ulcérée par cette "vente" et ce d'autant plus qu'elle fait la connaissance de Jean, un jeune bagnard qui a fui. La passion entre Jean et Claire est instantanée et grande mais il doit fuir pour pouvoir survivre.

    Le croyant disparu à tout jamais, Claire va se résigner à épouser Guillaume, un mariage malheureux où aucun des deux ne trouvera son compte.

    De péripéties en péripéties, les vies de Claire et de Jean avancent, les obstacles à des retrouvailles sont grands et nombreux et leur avenir bien incertain.

    J'aime assez en général ce genre de saga et il en a été ainsi pour une grosse moitié du livre et puis les imbroglios à répétitions m'ont un peu lassée. Ce n'est pas une lecture désagréable mais je ne pense pas lire les 6 tomes qui en font la suite.wink2wink2

    Le moulin du loup Bernadette Dupuy

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Le lys de Brooklyn Betty Smith

     

     

    Francie Nolan est une fillette pauvre du quartier de Brookyn du début du XXe siècle. Dans ce quartier misérable, qui accueille essentiellement des immigrés de première génération , la pauvreté et l'inculture sont les choses les mieux partagées.

    Francie n'échappe pas à la faim, au froid, au travail que ce soit pour gagner les cinq sous de bonbons enfant ou pour payer ses cours plus grande. Pourtant chez les Nolan, la misère semble à peine triste. Si le père, de souche irlandaise et alcoolique, a  du mal à travailler et rapporter de l'argent, il apporte une touche de gaité, de beauté, par ses chants, par son allure et il a même un certain souci de ce que doit faire un père avec ses enfants.

    La mère, elle, est le pilier de cette famille, celle à qui incombe de travailler, nourrir, loger et garder la tête haute. Elle est moins fantaisiste que son époux et plus proche de son fils que de sa fille mais elle a un projet pour ses enfants, projet que sa mère lui a transmis, ses enfants doivent être éduqués plus qu'elle. L'espoir existe au travers des pages lues de la bible ou de Shakespeare , ou en déposant une pièce dans  la cagnotte, il y aura des lendemains meilleurs. 

    L'enfance de Francie s'écoule entre un père qu'elle admire, une mère qu'elle aide, l'école où elle apprend,la vie de la famille et celle du quartier, jusqu'à ce qu'elle sorte de Brooklyn pour aller travailler . Dans cet univers de quelques rues, elle va apprendre la rudesse des relations entre enfants, les mesquineries des adultes, la sexualité cachée, le pouvoir de l'argent et la notion de classe sociale.

    C'est un récit coloré car la famille de Francie, son père mais tout autant ses tantes pimentent la vie trop sérieuse de cette petite fille , le quartier est fait de mille petit riens et l'on accompagne volontiers Francie .

    smilesmilesmile

     

     

    Le lys de Brooklyn Betty Smith

     

    Pin It

    3 commentaires
  • a l'endroit où elles naissent  Diane  Peylin

     

    Deux petites filles naissent le même jour , chacune à un bout du monde, l'une en France Eva , l'autre à Madagascar Miangaly.

    Une certaine opulence matérielle pour l'une, la grande pauvreté pour l'autre, l'argent suffit-il à rendre une petite fille heureuse... Pour l'une l'amour d'une famille et l'appartenance à d'un groupe , pour l'autre la solitude et une mère maltraitante...Les pauvres nageraient-ils dans le bonheur et les autres punis de trop de richesses seraient-ils condamnés au malheur...

    Tout le charme de ce livre est de ne pas s'enfermer dans des propos simplistes et de laisser la vie déployer toutes les nuances qu'elle sait donner à toute situation.

    Le récit de ses deux vies, de la naissance à l'âge adulte, nous emmène suivre l'évolution de ces petites, les infimes bonheurs de l'enfance, les grands malheurs, les chances saisies, les errances, leur force de vie qui finalement les amènera à prendre la place qu'elles se seront donnée.

    Un joli récit.smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique