• Le jardinier d'Otchakov Andreï Kourkov

    Igor, le héros du roman, grâce à un homme venu offrir ses services de jardinier à sa mère, va découvrir le régime soviétique. en effet grâce à un uniforme"magique" de milicien il peut se transporter dans le temps et vivre en 1957. Allers-retours qui nous projettent sur deux époques, liant les deux par le biais du jardinier.

    Le livre est léger, l'idée initiale n'est pas mauvaise mais l'ensemble ne casse pas trois pattes à un canard, ça manque vraiment de consistance et c'est une lecture qui sera vite oubliée. smile 

    Challenge Globe-trotteurs 2: Ukraine 

    Pin It

    votre commentaire
  • Un autre tambour

     

    Le Sud des USA, une vague ville et des noirs qui font des choses étranges ...

    Le premier , sème du sel sur sa terre, tue ses animaux, brûle sa ferme et s'en va . Bientôt toute la population noire part, laissant les blancs perplexes entre eux. 

    Action étonnante qui va être éclairée par différents protagonistes, qui racontent chacun une partie des évènements survenus avant. Cette mosaïque prend forme peu à peu et nous dévoile les raisons d'un tel bouleversement.

    C'est un beau roman, qui agrippe son lecteur et le promène d'anecdote en vérité vers un raisonnement de bien plus profond qu'on n'aurait pu  le croire au départ.

    smilesmilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Sur les chemins noirs  Sylvain Tesson

     

    De la frontière italienne au Cotentin, jolie balade à travers la France sur les chemins de traverse, c'est à ce voyage que nous convie l'auteur.

    Pour les amateurs de récits de voyages et tout particulièrement les marcheurs, on a un livre type : des paysages, des réflexions géo-politico-sociales et quelques remarques empreintes de sagesse. Rien de péjoratif, le récit de marche est un genre et celui-ci en a toutes les caractéristiques, bien écrit, il se lit avec plaisir et nous livre une belle image de la France. 

    Le petit plus ? Une envie de renfiler les chaussures de marche et de sortir le sac à dos !

    smilesmile

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La vallée des ombres  Xavier-Marie Bonnot

     

    Ancien légionnaire, médaillé, René Vasseur revient dans le village de son enfance, près de Grenoble, pour accompagner son père mourant.

    Retour vers le passé, les zones d'ombre, les secrets familiaux et ceux du village...

    René est bien parti pour effacer mais rien n'est réglé, de surcroit ses troubles de la mémoire lui laisse des pans entiers d'incertitudes.Il y a la chaleur de revoir son meilleur ami et son ancien amour et la souffrance du décès de son frère et de sa mère. Peu à peu, avec l'aide de son père, une partie du puzzle va prendre forme...

     C'est sombre et triste, les lueurs d'espoir sont rares mais cette ambiance glauque et poisseuse donne tout le charme de ce récit.On a un beau retour sur les années 1980 , les fermetures d'usines, le chômage de masse et les luttes syndicales. La référence à la seconde guerre mondiale me parait un peu plus tiré par les cheveux néanmoins elle trouve sa place dans l'histoire.

    Un roman noir, planté dans un terroir, avec de beaux personnages.smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Le fouet vivant   Milo Urban

    14/18, le village de Rastoky en Slovaquie, son notaire, son maire, ses curés, son traître, ses habitants, ses champs, ses vaches, sa montagne ....

    Ce roman ne parle pas à vraiment parler de la guerre, il y a bien quelques passages mais l'essentiel du récit c'est la vie du village et de ses habitants. La guerre, la patrie sont vides de sens pour ces habitants, ce qui compte, ce sont les récoltes, le temps, les naissances, la "vraie"vie. L'irruption chez ces ruraux de la guerre se fait peu à peu, ils en entendent parler, puis on leur prend leurs récoltes, puis on leur prend leurs fils, puis on leur prend leur vaches et on laissent ceux qui survivent pleurer sur leurs champs infertiles.

    Il y a de tout dans ce petit monde, les bons, les méchants, les méchants pas vraiment méchants, des femmes, des hommes, des calmes, des fourbes, des colériques, un village où l'on vivait ensemble jusque là.

    Le grand intérêt de ce texte c'est de nous montrer comment la colère, la peur, la vengeance, la révolte vont peu à peu s'emparer de ces gens simples face aux injustices qu'ils subissent.

    C'est un petit bijou ce roman! Je m'attendais, vu le sujet et le lieu à une lecture un peu terne et ce n'est absolument pas le cas. Il y a même un côté épique dans la vie de Rastoky et un bel éclairage sur la tyrannie de la guerre. 

    Bref une belle découverte.

    Challenge globe trotteurs : Slovaquie 

    Pin It

    votre commentaire
  • Le dernier grenadier du monde  Bakhtiar Ali

     

    Un prisonnier,quelque part, sort de prison au bout de vingt et un ans de face à face avec le désert. Sa libération est douloureuse, il ne sait plus vivre libre. Pourtant il part en quête de son fils et traverse son pays qui lui est devenu étranger . 

    Si je dis ça , je ne dis rien de ce roman, qui a une couleur toute particulière, conte, mille et une nuit, magie, sagesse, parabole, poésie , tous ces éléments et d'autres en font un texte très particulier et déroutant.

    La construction comme l'expression font faire des tours et des détours au lecteur, nous amenant sans en avoir l'air à saisir une image de ce pays morcelé et abimé. 

    La lecture n'est pas facile, elle demande du temps et d'accepter d'être désorientée mais l'écriture est belle et envoutante.

    smilesmile

    Challenge globe trotteurs : Irak  

    Pin It

    votre commentaire
  • Jésus et Tito  Velibor Colic

     

    La Yougoslavie ...Un pays aujourd'hui disparu au profit d'une guerre civile qui a modifié la carte du monde.

    L'auteur, Bosniaque, raconte son enfance dans ce qui était la Yougoslavie, une république amie de l'URSS. 
    A le lire, j'ai eu l'impression de faire un plongeon d'un siècle dans l'histoire alors que la chute du mur  n'a  que trente ans ! 

    Un autre temps, la "religion" communiste y est maîtresse et tout se lit au travers de cette croyance: le parti est grand et Tito est un héros.  C'est à hauteur d'enfant que l'auteur nous raconte cette vie. On le suit jusqu'à ce qu'il devienne adulte, à savoir qu'il ait fait son service militaire.

    Ecrit en de très courts chapitres, avec un seul narrateur, ce roman est assez agréable à lire , je ne sais pas par contre s'il me laissera un souvenir important ... smilesmile 

    Challenge Globe trotteurs saisons 2 :  Bosnie 

    Pin It

    votre commentaire
  • Les larmes du diable  J.C. Sansom

    De retour auprès de l'avocat bossu qui officie sous Henri VIII, j'ai replongé, après "Lamentation"  (ici) dans le Londres de cette époque.

    Les secrets, les complots, le pouvoir règnent en maître dans ce roman. Les espions et petites mains des basses oeuvres courent les rues . La peur d'être le jouet du pouvoir , de la religion ou de la justice rend la vie difficile pour tous et tout particulièrement pour Matthew Shardlake qui essaie de se tenir sur un fil au-dessus des camps.

    L'enquête est un peu longue mais ça fait partie du charme de ces enquêtes, pas de courses poursuites, pas d'ADN, pas d'experts smile, rien de trépidant  mais un foisonnement d'informations historiques .

    C'est avec plaisir que j'ai suivi ce nouveau tome des aventures de Matthew Shardlake et je pense que j'en lirais encore.  smilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Dans la brume écarlate   Nicolas Lebel

     

    Excellent, excellent, excellent ....comme toujours !

    J'adore Mehrlicht et son équipe, Dos Santos le givré et Sophie la femme du groupe. J'aime les balades dans Paris et là je suis servie , notamment avec le Père Lachaise qui est un très bel endroit.

    Du sang, du gothique,des réfugiés et tous les malheurs qu'on peut imposer aux femmes...

    Le langage chatoyant comme la fumée d'une Gitane( la clope)  du capitaine , petit, moche, misogyne et pas politiquement correct....

    Les remarques sur un récent mouvement féministe qui s'est noyé tout seul et sur les obligations à bien penser, bien ceci, bien cela .....

    La connerie de l'écriture inclusive, illisible et justicière de pacotille ....

    L'invention du vampire des Carpates !!!! Génialissime alors que moi, le gothique ...je suis un peu comme Merlicht...

    Bref , un régal, j'aime tout dans les romans de Lebel, il en manque un à mon actif mais ça devrait s'arranger et j'espère ( sinon je menace ici directement l'auteur des pires sévices !!!)  que ce qu'annonce les dernières lignes n'est qu'une (très) mauvaise plaisanterie ....arf

    smilesmilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Bleu de Delft

    Roman historique qui retrace la vie des Pays-Bas au XVII e siècle. 

    On passe de la campagne à la ville en suivant une femme, Catrjin, qui quitte son village après le décès de son mari, pour arriver, après un passage à Amsterdam, à Delft.

    Elle a l'occasion d'exercer ses dons pour le dessin dans la faïencerie et de travailler le fameux bleu de Delft.

    Les tribulations amoureuses de la jeune femme, le secret qu'elle cache , la peste animent le récit.

    Ca se lit en une après-midi mais je suis déçue de la légèreté du roman, vite lu, vite oublié il ne restera sans doute pas grand chose de cette lecture .

    Elle me permet néanmoins de valider un pays et un défi .

    smile

    Challenge globe trotteurs : Pays Bas 

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires