• L'été c'est l'occasion de participer au challenge  Pavé de l'été de Brizées.

    L'objectif lire des livres d'au moins 600 pages .
    L'été on a plus de temps à consacrer à ces gros volumes , alors si vous êtes intéressées tout est là 

     

    C'est parti j'attaque: Le lys de Brooklin...

    Les pavés sous la plage...

    Pin It

    votre commentaire
  • Pas de pot pour la jardinière  M.C. Beaton

     

     

    De retour de voyage , Agatha Raisin se trouve confrontée à une nouvelle voisine , Mary Fortune , à qui , comble de l'horreur, James Lacey fait les yeux doux !

    Agatha, qui ne supporte pas la concurrence , se lance dans l'activité préférée de ces deux là, le jardinage. Il y a bien sûr un concours , la journée jardins portes ouvertes et un prix à gagner. Agatha est aussi bonne jardinière que cuisinière..... elle va donc utiliser la même tactique que pour le concours de cuisine ... la triche !

    C'est tout le charme d'Agatha de vouloir gagner à tout prix , pour elle l'important n'est pas de participer ! ^^

    Mais, on découvre dans les jardins de Carsely, des plantes arrachées, empoisonnées et même des poissons morts dans un bassin! Les soupçons et les ragots de village se déchainent jusqu'à ce que l'on retrouve Mary assassinée!

    Il est temps pour Agatha et James de jouer leur partie et trouver qui est le coupable.

    Un Agatha Raisin qui m'a semblé plus rythmé que les ceux que j'ai lu , peut-être est -ce du au fait que je commence à connaitre Carsely , ses habitants et Agatha!!!

    C'est du Agatha Raisin , ne pas s'attendre à une intrigue palpitante mais se souvenir de Miss Marpple et profiter d'une lecture légère et drôle .smilesmile

    Pas de pot pour la jardinière  M.C. Beaton

    Pin It

    2 commentaires
  • Pour toutes celles qui n'ont pas la chance d'être célibataire et qui voudrait partager leurs lectures avec Chéri :

    article de Bernard Pivot ici


    4 commentaires
  • Belgravia Julian Fellowes

     

     

    Secrets de familles, honneur perdu, dettes, héritages, adultères, amours, tous les ingrédients pour avoir un roman qui tienne ses lecteurs en haleine.

    C'est en partie vrai , la première moitié m'a accrochée et puis les longueurs sotn venues car on comprend vite quel dénouement viendra.

    Ce n'est pas un livre désagréable mais pas passionnant non plus , rien à voir avec Downton Abbey, du moins la série car je n'ai pas lu le roman, il manque de puissance et de nuances.smile

     

    Belgravia Julian Fellowes

    Pin It

    8 commentaires
  •  

     

    Dans ce roman "bons sentiments", l'extralucidité de Sunshine, le très très vilain Vince , le manque de relief de Laura, la romance à deux sous entre Laura et Freddy ,l 'amour intangible d' Anthony et Thérèse ( amour virtuel puisque jamais soumis à la réalité de la vie )  ne me plaisent qu'à moitié ...... et en même temps ....il  a un charme fou  ! Un côté suranné, des couleurs demies-teintes un peu passées, une aquarelle de roses anglaises....

    Anthony a perdu sa femme Thérèse il y a bien longtemps,  le même jour il a perdu le médaillon que celle-ci lui avait confié. Depuis Anthony collectionne les objets perdus, datés , étiquetés, ils remplissent son bureau. A sa mort, il confie sa maison à son intendante, Laura,  et lui confie la charge de retrouver les propriétaires des objets.

    A partir de là des morceaux de vies vont se croiser autour des différents objets, qui , quand et pourquoi cet objet a-til été perdu, laissé, jeté....  De courts moments sont ainsi racontés ou des tranches de vie plus conséquentes comme l'histoire de Bomber et d'Eunice, le tout est délicat, poétique et charmant.smilesmile

     

     

    Le gardien des choses perdues  Ruth Hohan

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    Le dimanche des mères  Graham Swift

     

    En ce dimanche de fête des mères de l'année 1924, les domestiques des grandes maisons ont droit à leur journée ! 

    Il en va ainsi pour Jane. Celle-ci étant orpheline , elle hésite sur ce qu'elle doit faire de cette journée. Un coup de téléphone va changer la donne. Son amant Paul Sheringham, seul fils vivant d'une famille noble, l'invite à le rejoindre dans la grande maison. 

    C'est une journée très particulière pour Jane, une journée d'adieu pour ainsi dire puisque Paul va se marier.

    Cette journée , Jane la raconte dans ce récit , bien longtemps après , quand elle est une très vieille dame. Elle raconte son amour pour Paul mais aussi celui des livres, l'entre deux de ce monde aristocratique pas tout à fait encore passé à la modernité  et ses choix à elle de quitter ce vieux monde et de prendre son destin en main....et quel destin! 

    Tout le charme de ce livre tient dans les nuances et la pudeur du récit de Jane et c'est réussi.smilesmilesmile

    Le dimanche des mères  Graham Swift

    Pin It

    4 commentaires
  • Te laisser partir

     

     

    La pluie , il fait sombre, une mère rentre avec son jeune fils chez elle . La dernière rue à traverser, elle surveille la circulation et laisse l'enfant traverser...puis tout bascule , une voiture arrive à vive allure , percute l'enfant et fait demi-tour !

    L'enfant est mort , la femme effondrée...

    La police cherche le fuyard, mais aucune piste n'apparait et la cheffe demande à ce que cette affaire soit classée. Néanmoins Kate , jeune flic débutante , poursuit ses investigations sur son temps libre avec l'aval de son supérieur Ray.

    Le récit continue au travers du départ de Jenna, qui fuit jusqu'à trouver un tout petit village où elle va se terrer et cacher ses blessures.

    Et puis tout bascule ! 

    On part alors sur un récit à deux voix , croisé par les éléments que les policiers découvrent...

    Et puis tout bascule !

    On se dit qu'enfin tout est réglé ...sauf qu'à la dernière ligne.....

    Bref, un livre haletant , extrêmement bien construit, j'ai été accrochée à chaque page!

    A lire absolument !!!!

    Te laisser partirsmilesmilesmile

     

    Te laisser partir

          Te laisser partir

    Pin It

    5 commentaires
  • La pluie avant qu'elle tombe  Jonathan Coe

     

    A la mort de sa tante Rosamond, Gill est chargée de transmettre un ensemble de photos et de cassettes enregistrées à Imogen. Imogen, elle l'a vue il y a longtemps chez sa tante c'était une enfant aveugle dont elle ne connaît ni le nom de famille ni l'adresse.... 

    Plusieurs mois ont passé, Gill n'a pas retrouvé Imogen, elle décide donc avec ses deux filles d'écouter les cassettes .

    Dans ces mystérieuses cassettes , elles vont découvrir une version de l'histoire familiale et des évènements inconnus d'elles.

    Imogen étant aveugle, Rosamond tente de décrire très précisément vingt photos . Ces photos correspondent pour Rosamond à des moments particuliers qui permettent de comprendre l'engrenage de vies qui ont amené la naissance d'Imogen.

    Une histoire de famille  se dévoile peu à peu  et l'on voit se transmettre un héritage malsain ,immatériel et pourtant bien réel,  de mère en fille ...

    Voilà un roman subtil qui m'a happée sans que je m'en rende compte, comme Gill et ses filles  je voulais connaître la suite! 

    smilesmilesmile

     

    La pluie avant qu'elle tombe  Jonathan Coe

    Pin It

    4 commentaires
  • Toutes les couleurs des ténèbres  Peter Robinson

     

    L'inspecteur Banks est en vacances à Londres avec sa nouvelle petite amie Sophia ( n'ayant pas lu les volumes dans l'ordre je ne sais pas d'où elle vient....) .

    A Eastvale , Cabbot , la seconde de Banks gère les affaires courantes . Parmi celles-ci ,il y a la découverte d'un homme mort pendu  à un arbre , les conclusions amènent très vite à un suicide. Cherchant à prévenir, l'ami du pendu Cabbot découvre que celui-ci a été tué violemment ... l'hypothèse d'un meurtre puis suicide semble plausible.

    La cheffe Gervaise, estime que la présence de Banks est nécessaire pour déméler l'histoire et celui-ci abrège donc ses vacances.

    Faire appel à Banks n'est peut-être pas la meilleure idée que Gervaise ait eue car Banks déniche un lien avec entre la victime et les services secrets et n'est pas décidé à baisser pavillon devant ces hommes qui lui intiment l'ordre d'aller voir ailleurs.....

    Un très bon Banks, le récit est haletant , la double piste de l'enquête croise les possibilités à l'envi, la référence en filigrane à Othello et à la manipulation est distillée avec subtilité sur l'ensemble des relations  et les personnages sont bien campés avec mention spéciale pour Banks et Cabbot.smilesmilesmile

    Toutes les couleurs des ténèbres  Peter RobinsonToutes les couleurs des ténèbres  Peter Robinson    

    Pin It

    4 commentaires
  • Le peuple d'en bas Jack London

     

    Ce livre témoignage raconte l'aventure de Jack London dans le East-London au tout début du XXe siècle.

    Le grand voyageur, l'aventurier du grand nord , le marin aux multiples ports, se lance ici dans une entreprise déroutante , vivre dans le quartier le plus miséreux de Londres et y faire un reportage , à visage couvert , sans dévoiler qui il est, afin de mieux s'infiltrer , en caméra cachée dirait-on aujourd'hui.

    Autant dire que le dépaysement ne tient pas toujours aux kilomètres parcourus , hier comme aujourd'hui, des vies à côté de la notre peuvent être d'un tout autre monde. C'est ce que découvre London . La misère est plus que grande dans l'East London, à peine humains , tout à fait pauvres, vivants ou survivants , les hommes et les femmes qu'ils côtoient sont la honte, la verrue d'une société anglaise en pleine expansion impériale. 

    London  est allé au plus près de ce peuple avec humilité et respect car il sait que lui peut toujours en sortir et il nous livre un témoignage de toute première qualité et un décor réaliste où l'on peut placer les écrits de Marx, Engels, Proudhon...

    Il parle ici de Londres mais j'imagine que les faubourgs de Paris n'étaient guère mieux lotis.

    J'aimerais dire que ce témoignage est daté et que tout cela est derrière nous ...je crains que non !

    Si pour les plus anciens pays de l'UE  ça va mieux ,même si on trouve quelques poches de grande misère par ci par là , à l'échelle du monde je suis certaine que l'on pourrait faire le même livre dans certaines grandes métropoles ...

    Je vais néanmoins garder espoir dans un monde qui va vers plus de respect de l'humain sans être naïve et en sachant qu'il reste beaucoup à faire .

    A lire absolument pour avoir une idée de la condition ouvrière et savoir comment a pu prospérer Jack l'éventreur sur un tel terreau. smilesmilesmile

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le peuple d'en bas Jack London

    Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires