• La dernière frontière

     

    La conquête de l'Amérique est terminée, les Blancs occupent tout le territoire, les Indiens ont perdu. Les perdants sont parqués sur un territoire où ils n'ont aucun choix et aucun moyen de vivre, dépendants totalement de ce que leur octroie le responsable du camp. Rien ne convient aux Indiens, ni le climat , ni le mode de vie, ils s'éteignent à petit feu. Leur chef décide avec l'appui de son groupe de retourner sur leurs terres.

    De là commence un long et difficile voyage pour ces hommes, ces femmes, ces enfants, poursuivis par l'armée.

    Tout au long des pages on découvre le mépris des Blancs, leur assurance d'être meilleurs  que ces "sauvages", leur abyssale stupidité alors qu'en parallèle les Indiens se révèlent des êtres emprunts d'une force, d'une volonté indestructible, d'un sens de l'honneur infaillible le tout accompagnant une philosophie de vie qui échappe totalement aux Blancs. L'incompréhension entre les deux groupe est totale.

    Une très belle lecture que ce roman!  smilesmilesmile

    Challenge USA : Oklahoma 

    Pin It

    2 commentaires
  • Belle de jour  Joseph Kessel

    Bien que n'ayant pas vu le film  j'avais une vague idée du thème et c'est bien une histoire de sexe, bien avant 50 nuances de gris .

    Séverine et Pierre, un petit couple bien sous tout rapport, ils sont beaux, ils sont riches, ils s'aiment, tout devrait donc aller merveilleusement bien pour eux , sauf que ...

    Sauf que, la belle Séverine fait partie des " quatre vingt dix pour cents des femmes qui s'emmerdent en baisant " (Brassens ) , du coup Pierre n'est pas franchement satisfait non plus.

    L'amour n'est pas en cause,  Séverine aime beaucoup son mari qui le lui rend bien mais le désir est plus que fuyant chez madame. Un peu émoustillée par une histoire salace que lui a racontée une amie, Séverine se lance dans la prostitution de jour , une sorte de cinq à sept , payant . Et c'est là, dans une situation de soumission et de sexe brut que la belle découvre la jouissance. 

    A partir de là, je laisse la place à Sigmund pour comprendre le pourquoi du comment des goûts humains et de ce qui échauffe les sens.

    smilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Les dames à la licorne  René Barjavel

     

    Une pointe de magie, quelques enchantements, des légendes, des fantômes,une licorne...

    La pluie, le vent, le soleil, la brume, le vert de l'Irlande, le bleu du ciel, l'argent de la mer...

    Ce roman raconte l'Irlande éternelle des fées et l'Irlande plus récente qui subit l'Angleterre.

    Un longue lignée d'hommes et de femmes  se sont installés au bout du bout de l'Irlande, sur une île , un caillou qui affronte les éléments régulièrement. On suit leur histoire qui croise l'histoire du pays . 

    Un peu conte, un peu fantastique ce roman offre un magnifique voyage, pour peu qu'on aime l'Irlande et les histoires d'amour. smilesmilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le nageur

    Un très joli roman qui parle de guerre, d'amour, de vie.

    Une anglaise, la quarantaine, un peu perdue dans sa vie, rencontre un jeune homme tamoul, émigré du Sri Lanka et qui cherche ses marques sur cette terre inconnue. Cette rencontre est inattendue, improbable, hors norme.

    La réalité va vite s'imposer et bousculer la belle histoire qui s'écrivait...

    Trois voix, trois femmes racontent leur lien avec cet homme.

    Un texte émouvant, pudique , très réussi.  smilesmilesmile

     

    Challenge Globe trotteurs : Sri lanka 

    Pin It

    votre commentaire
  • Swan Hill

    Premier tome d'une série, celui-ci est consacré à planter les personnages principaux, ceux qui feront l'ossature de cette saga. 

    C'est à Singapour qu'Isabella et Bram vont se rencontrer. L'un comme l'autre sont pauvre et isolé , aidés par la famille chinoise chez qui Isabella a trouvé refuge, le mariage, un peu arrangé - en tout cas un mariage de raison- se fera avant que les deux époux partent pour l'Australie. 

    Une fois en Australie, le couple doit s'installer et mettre sur pied leur projet de commerce, dans une ville qui est encore balbutiante. 

    Un peu déçue de ne pas avoir eu plus d'Australie dans ce roman et peu de détails de la vie dans cette ville qui se construit . Les personnages sont un peu caricaturaux, un peu trop bon/méchant et nos héros se retrouvent noyés sous un flot de bons sentiments qui finit par les rendre fades.

     Pour avoir lu d'autres sagas, je trouve que celle-ci manque de piquant, de peps, un élan quelque chose qui lui donnerait un petit plus. Ici, c'est un peu trop calibré. Néanmoins, je me suis prise au jeu de ce texte et je l'ai lu rapidement avec un certain plaisir . smilesmile

    Merci aux éditions Archipel et à Babelio masse critique pour l'envoi de ce roman.

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • L'appel de la forêt  Jack London

    Une histoire de chien et de contrée sauvage.

    Où est le loup où est le chien dans Buck, chien volé et utilisé à tirer le traineau dans le grand nord, habitué à l'homme et redevenant sauvage, il est le contraire du chien de LaFontaine.

    Une bien belle histoire de chien, que je n'avais pas lue même si je préfère Kazan chien loup ici .

    (PS: Pour ma petite réunionnaise de 13 kgs je sais où est le loup ... y'en n'a pas smile )

     

    L'appel de la forêt  Jack London

    challenge Babelio USA : Alaska 

    Pin It

    votre commentaire
  • Un nouveau récit qui se déroule dans les steppes d'Asie, en ayant lu plusieurs, d'auteurs de différentes nationalités, je trouve des caractéristiques communes à tous ces textes. Les paysages , un rapport à la nature, les relations humaines, tout a une couleur différente de ce qu'on vit en Europe. De même , le plus souvent, le style littéraire est un peu conte, un peu parabole, énigmatique...

    Ici, on retrouve ces traits pour nous raconter la vie d'un mini-groupe, deux maisons, deux familles dans deux maisons perdues , vivant sous l'autorité soviétique. Les hommes travaillent sur la voie ferrée, les femmes gèrent l'intendance ce qui dans un coin loin de tout n'est pas une mince affaire.  Yerzhan est l'enfant prodige du groupe, un petit garçon vif, brillant qui se mariera avec la fillette de la maison voisine. Intelligent, musicien né, un jour Yerzhan arrête de grandir... car autour d'eux c'est la zone , la zone interdite, celle des essais nucléaires...

    Un joli texte au ton et aux paysages dépaysants. smilesmile

     

    Challenge globe trotteurs : Ouzbekistan 

    Pin It

    votre commentaire
  • Le crocus jaune

     

    Ce n'est pas le roman du siècle , ni même de la décennie, c'est assez gentillet et bons sentiments mais de temps à autre une lecture comme celle-ci me convient. 

    Sud des USA, plantations, esclaves et propriétaires terriens. 

    Une esclave est choisie pour être la nourrice de la petite Lisbeth. L'attachement entre les deux fonctionnera même si Mattie, l'esclave, a du laisser son propre bébé à d'autres pour répondre à la demande des maîtres. La gamine qui traine plus longtemps et de façon un peu trop proche de sa nourrice va découvrir un peu le quartier des esclaves.  

    Cet attachement, l'amènera à donner de  l'humanité à chaque esclave et donc à ne pouvoir conserver les valeurs de son milieu...

    smile

      

    Le crocus jaune  Laïla Ibrahim

    Pin It

    2 commentaires
  • Deep Winter

    Dans une petite ville paumée, l'adjoint du shérif ,macho, violent et traficant, utilise le gros débilou du coin pour masquer le meurtre de Mindy. Danny c'est le demeuré de la ville, celui à qui on ne parle pas, celui qu'on méprise voir qu'on martyrise. Le shérif lui-même n'est pas un héros ni un grand enquêteur et sa tendance est plutôt à croire son adjoint.

    Facile, tellement facile de faire porter le chapeau à Dany...

    Un bon polar , agréable à lire. smilesmile

    Deep Winter   Samuel W.  Gailey

    Challenge USA: Pennsylvanie 

    Pin It

    1 commentaire
  • Enfance au féminin  Talisma Nasreen

    Récit autobiographique, témoignage d'une enfance dans un pays dont je ne connais ...rien, cette lecture fut donc de fait instructive.

    On suit la vie de la petite Talisma, fille qui a la chance d'avoir été voulue par son père ce qui n'est pas rien. Elle évolue dans une famille musulmane et surtout très déchirée sur les valeurs à transmettre. La famille de sa mère et sa mère elle -même, sont plongées dans la superstition, une religion punitive, des positions sociales héritées et dont on ne sort pas. La place des femmes est inférieure, docile, servile et dépendante du mari puisque les filles sont peu ou pas instruites et n'ont donc accès à aucune autonomie.

    Le père qui vient d'un milieu très modeste et a réussi par ses études à devenir médecin. Il n'est pas ultra-libéral pour ses enfants mais il souhaite pour eux, la réussite par les études même pour ses filles. Sa pédagogie prend appui sur les coups, les restrictions et une forme de despotisme familial  mais il consacre beaucoup d'efforts à maintenir ses enfants dans le savoir, allant ainsi à contre-courant de ce que dit la mère. Les coups pleuvent dans cette famille, autant que les cris, le conflit est à portée de souffle.

    Au long de cette enfance, on découvre des situations violentes, qui vont de l'utilisation du corps des enfants, au mépris de classe sociale à la haine des non-musulmans en passant par un Islam rétrograde et perverti. Le récit se fera surtout du côté des femmes, mal mariées, incultes, dépendantes, transmettant à leurs filles le même fardeau. 

    Le regard que cette petite fille a porté sur les adultes pendant son enfance est forcément le commencement des choix qu'elle fera adulte et qui lui couteront son exil. 

    smilesmile

    Challenge globe trotteurs : Bangladesh 

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires