•  

    Une trilogie , pour nous présenter trois belles histoires d'amour de cow-boys.....

    Le contenu est classique , ils se rencontrent , pour des raisons diverses, le plus souvent peur d'être débordé par l'amour , ils vont se fuir et s'attirer jusqu'au moment où ils succombent à l'amour charnel et sentimental pour s'envoler vers le bonheur pour l'éternité !

    Dit comme ça , ça n'a rien d'extraordinaire n'est ce pas ? et pourtant si la structure est bien celle dite précédemment , le plaisir de cette lecture est ailleurs..

    Les personnages , positifs , cela va de soi, sont crédibles, la vie dans le Montana semble un havre de paix où l'on se réfugie dans des valeurs rassurantes : famille, nature, volonté , respect etc...

    Les cow boys sont taiseux , peu à l'aise avec leurs sentiments mais tissés d'une droiture d'esprit qui fait leur charme. Les femmes sont actives, volontaires et autonomes ( on a avancé par rapport aux romances de ma grand-mère...) , serviables et honnêtes...

    Les romances de Linda Lael Miller sont parmi celles que je préfère , elle tient un bon équilibre entre sentiments et sexe, ne rajoute pas à outrance des imprévus pour faire durer le roman et le monde de cow-boys qu'elle décrit est sympathique.

    Je ne suis pas dupe ,la réalité n'a rien à voir avec ça , les cow boys ne sont pas tous craquants physiquement et irréprochables moralement , ça se saurait cool  et pourtant .......

    J'imagine que le plaisir de lire ces romances est entièrement régressif.....mais c'est bon !  

    Une saga à lire  pour les amatrices de romances .smilesmilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Je m'aperçois que j'ai complètement oublié de parler de ce challenge !!!!

    Différents niveaux: amateur,prometteur, professionnel etc.... et une liste de critères auxquels doivent répondre les romans lus .

    ex: Un roman ayant un titre d'un seul mot, ou la biographie d'un roi ou d'une reine etc...

    C'est ludique très ouvert et en même temps avec une petite contrainte , bref un challenge sympa qui s'étale sur un an . ( il était temps que j'en parle ! ) On peut valider ses lectures faites à compter du 1er janvier 2017 .

    Si ça vous tente c'est là pour avoir plus d'infos : challenge Babelio 

     


    votre commentaire
  •  

    Ivana , prof, la trentaine , installée dans une vie de couple sans relief se fait larguer par son compagnon . A partir de là , Ivana doit faire face à la suite : le beau rêve envolé, l'ex prince charmant qui éclairé sous un autre angle n'a plus grand chose de princier, les habitudes qui s'écroulent et la solitude !

    Ivana va avoir beaucoup de mal avec cette solitude alors que finalement elle était bien seule dans sa vie de couple , mais rentrer seule lui est assez insupportable. Pour remplir ce vide, elle va s'adonner aux joies des rencontres internet et à la consommation de sexe. Pourquoi pas, chacun, chacune gère ses angoisses comme il peut . Parfois, l'héroïne m'a semblée un peu cruche  , sa naïveté est parfois très grande, mais c'est un personnage crédible dans l'ensemble. 

    Sans être tout à fait une romance, on n'en est pas loin, la fin particulièrement ....

    Une lecture pas désagréable mais je préfère une bonne romance , l'entre-deux de ce roman ne m'a pas complètement conquise .

    Pin It

    votre commentaire
  • Le relais d'Alsace  Simenon

     

    Un court roman, d'une centaine de pages , intégré dans un recueil nommé : Les romans durs , 1931-1934.

    Dans une auberge d'Alsace, un homme, M. Serge,  s'est établi depuis quelques mois, hors il n'a pas payé sa note. L'aubergiste lui réclame son dû et M. serge part chercher l'argent demandé. Au même moment un vol a lieu dans l'hôtel en face de l'auberge ... D'où vient l'argent de M. Serge, pourquoi la police enquête-t-elle sur lui, qui est la femme volée.... autant de questions qui vont vite mettre M. Serge à l'index , même auprès de la veuve Meurice. C'est là sans doute le coup de grâce pour M. Serge qui va disparaître ....pour mieux réapparaître.

    Ici, tout est sombre le décor vieillot mais les personnes aussi. Les convenances priment sur le fond , le pardon n'est pas permis et M.Serge est un homme blessé .

    Le relais d'Alsace  Simenonclic

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • et ne se ressemblent pas !

    Avril en Belgique avec le mois belge d'Anne et Mina., page fb ici. 

    En théorie je dois marcher pendant 15  jours de ce mois ci , je ne serais sans doute pas une lectrice assidue mais j'ai  l'intention de continuer à lirede Simenon, découvert l'année dernière.

    Alors en route pour de nouvelles lectures accompagnées d' un cornet de frites et d'une bière fraiche ...le rêve :)

    Les mois passent, se suivent ....

    Pin It

    votre commentaire
  • Les mois à thème passent toujours à une grande vitesse !

    Ce mois dédié à l'Ecosse fut l'occasion d'un ensemble de belles lectures , très différentes les unes des autres . 

    clic sur les images 

     

    Le mois kiltissime  , le bilan   Le mois kiltissime  , le bilan   Le mois kiltissime  , le bilan

     

    Le mois kiltissime  , le bilan   Le mois kiltissime  , le bilan

     

     

    Le mois kiltissime  , le bilan

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Quand les marins rentrent  Angela Huth

     

    C'est l'histoire de deux petites filles très différentes qui se lient d'amitié dans un petit port d'Ecosse.

    L'une est jolie, gracieuse, fofolle , l'autre est sage et calme. L'adolescence et les garçons vont affiner leurs différences, si l'une s'essaye à la séduction l'autre génée par son corps va les éviter.

    Le récit commence quand elles sont adultes et toutes les deux femmes de marins. Les hommes partis pour une semaine en mer, les femmes s'ennuient et c'est l'occasion pour Myrtle et Annie de faire vivre leur amitité.Une amitié très complexe faite de tensions, disputes et réconciliations...Annie, mère et épouse peu heureuse dans son mariage s'ennuie et rêve toujours d'autre chose. Cet autre chose, elle le traduit en achats compulsifs, en emplois commencés et non conservés, en jeux de séduction auprès des hommes. Myrtle , elle est heureuse de son mariage , n'a pas d'enfant et est satisfaite de ce que la vie lui donne.

    La vie dans ce village est rythmé par les départs, retours et accidents des marins, car la mer reste dangereuse et le retour des hommes est toujours un moment d'angoisse, seront-ils là ....

    Sur un rythme lent et chaloupé, celui de Myrtle, le récit de ces vies s'égrainent , heurté par les tempêtes que déchainent Annie. Je serais tentée de voir dans chacune de ces femmes une facette de la mer, l'une tempétueuse et imprévisible, l'autre calme et berçante comme le flux et le reflux des vagues...

    Un joli récit .  smilesmilesmile

    Quand les marins rentrent  Angela Huth

    Pin It

    1 commentaire
  • L'homme de lewis  Peter May

     

     

    L'inspecteur Macleod a quitté la police, divorcé, laissé Edimbourg pour finalement revenir sur l'île de ....  Sans projet particulier , si ce n'est de retaper la maison de ses parents ,il essaie tant bien que mal de faire le point sur qui il est et ce qu'l veut.

    Mais sur cette île où le crime est rare, on découvre dans les tourbières un corps momifié. L'inspectuer Gunn espère qu'il s'agit d'un corps très ancien et que l'enquête sera confiée aux archéologues...pas de chance!  Le corps est suffisament récent pour qu'il se charge de l'enquête!

    Le premier élément trouvé est que l'ADN du mort est proche de celui du père de Marsaila, l'amour de jeunesse de Fin Macleod , de la famille proche frère ou cousin...

     Hors le vieux Tomrod Macdonald sombre de plus en plus dans la sénélité,  ses souvenirs sont brumeux et intermittents, pas facile pour en faire un témoin.

    Macleod se charge  discrètement de l'enquête avec la complicité de Gunn.

    En cherchant à savoir qui est le mort , Fin va découvrir le passé ,peu reluisant, réservé eux orphelins dans les années cinquante. Ici comme ailleurs , on prenait bien peu soin des pupilles de la nation ...

    Entre les bulles de souvenirs qui reviennent à Tormod  et la rigueur d'enquêteur de Fin, on suit la reconstitution de la vie du père de Marsaili qui réserve bien des surprises.

    C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé l'inspecteur Fin . Les histoires de familles ont la part belle tant du côté de l'enquête que du côté de la vie de Fin et le décor des îles toujours splendide même si dur et rude !  smilesmilesmile

    L'homme de lewis  Peter May

    Pin It

    votre commentaire
  • L'île des chasseurs d'oiseaux Peter

     

    Si les histoires de famille sont pleines de secrets que penser des histoires des iliens... des secrets, des haines , des traditions qui durent depuis la nuit des temps animent la vie des îles avec comme compagnon le silence..

     Sur l'île de Lewis on a retrouvé le corps d'un homme, le crime ressemble dans sa réalisation à un crime commis à Edimbourg quelques temps auparavant. L'inspecteur Fin Macleod, ayant travailler sur le meurtre d'Edimbourg, doit aller sur l'île apporter son aide.

    Pour Fin, ce retour sur son île natale, ne se fait pas de gaité de coeur. Son fils vient de mourir , sa relation avec sa femme est au plus mal, et il n'a aucune envie de revenir vers son passé. Pourtant , il doit y aller.

    Ce retour va lui permettre de revoir ceux qu'il n'a pas vu depuis presque vingt ans, ses amis, ses connaissances, son amour de jeunesse.....et ses souvenirs...tous ses souvenirs ...

    J'ai mis un peu de temps à m'imprégner de l'ambiance îlienne, mais une fois dedans , un vrai plaisir ! L'humanité et la  fragilité de Fin donnent une touche particulière à ce récit, les autres personnages sont tous bien campés et la très belle histoire d'amour entre Fin et  Marsaili  ne gâche rien ! smilesmilesmile

     

    L'île des chasseurs d'oiseaux Peter May

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    La servante insoumise

     

    Ah! Le bon vieux temps... Celui où les femmes n'avaient aucun droit ..... Quelles vies pour les deux héroïnes de ce roman, que ce soit la maitresse ou la servante je n'envie ni l'une ni l'autre !

    Nous découvrons l'histoire de Daisy/Bessy et de Mrs Reid au travers d'un récit fait par Bessy , récit qui lui a été demandé .

    Bessy rencontre Mme Reig alors qu'elle même est sur la route sans aucun avenir et que Mme Reig vient de voir partir sa bonne.Castle Haivers ne garde pas longtemps le personnel. La tâche est rude, mal payé car M. est un grand radin, le manoir en piteux état, dans une lande écossaise loin des villes.  L'une ayant besoin de l'autre, elles s'acceptent et peu à peu une relation inégale mais une relation commence à se mettre en place entre la maitresse et la servante.

    En fouillant Bessy découvre que sa maitresse écrit un livre sur les servantes et qu'elle "expérimente" pour voir comment se conduisent les jeunes filles. Un peu déçue d'être utilisée , elle l'est encore plus de découvrir qu'une servante précédente,Nora, a beaucoup marqué sa maitresse.

    Jalouse, Bessy va chercher à se venger , mais sa vengeance va, à son insu s'appuyer sur les failles mentales de sa maitresse, et peu à peu celle-ci va sombrer dans la folie.

    Il n'y a pas d'explication dans le roman à la folie de Mme Reig, mais je suppose qu'une vie confinée dans un manoir auprès d'un homme qu'on n'aime pas, sans possibilité d'un autre avenir, sans même pouvoir se réfugier "officiellement" dans l'écriture car M. ne voudrait pas , ne peut que laisser la porte ouverte à toutes les névroses ....

    Ce roman a le charme de sa narratrice, c'est brut, le langage et fleuri et pourtant la sensibilité de Bessy se lit au travers de son cheminement et de son attachement réel et profond à sa maitresse. smilesmile

     

    La servante insoumise

     

    Pin It

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires