•  

    Du cul , du cul, du cul... à deux, à trois, à plus, entre hommes et femmes, entre hommes, par devant, par derrière, buccal ..... tout le monde est bien membré ça va de soi, les orgasmes tombent à chaque coin de page etc, etc...

    Que dire de plus ? Personnellement je ne suis pas fan d'un certain nombre de pratiques ce qui évidemment a du me faire manquer le charme de la double pénétration par exemple! Je sais que tout peut être érotisé mais la douleur pour connaître le plaisir , les punitions, associé à un besoin de soumission ( le mâle soumet la femme bien sûr! ) et de possession font que ce livre n'est pas ma tasse de thé ... 

    J'ai même du mal à croire que sous le nom de l'auteur se cache une femme on dirait un scénario de film porno pour hommes .

    Je ne suis pas choquée, juste je trouve barbare la plupart des jeux sexuels de ce roman et comme il n'y a rien en dehors de ça , à part quelques fadaises du genre "vais-je lui dire que je l'aime ? " , je ne peux pas dire que ce soit un grand roman pour moi ...

    Pin It

    votre commentaire
  • L'énigme de Flatey

     

    L'Islande semble très fière de son passé et spécialement de ses sagas du moyen-âge car voici le deuxième roman policier que je me retrouve à lire sur ce thème!

    Il va falloir que j'en apprenne plus sur ces sagas pour mieux comprendre nos amis Islandais sarcastic

    Sur un îlot, des marins pêcheurs retrouvent un cadavre. Personne ne sait qui peut être cet inconnu, mort seul ,de faim, de soif et de froid sur ce caillou près de l'île de Flatey.

    Un aide du sous préfet vient sur l'île pour témoigner par écrit de la situation. Il découvre la vie sur l'île, ses habitants , sa gastronomie ... et je reconnais que comme pour lui, les mets locaux ne m'inspirent qu'à moitié......

    Quand on découvre enfin qui est cet inconnu, un professeur Danois, la police arrive et reprend l'enquête. Un second crime est commis, il s'agit cette fois ci d'un journaliste venu de Reyjkjavik. ..

    Dans ce petit pays, tout le monde semble connaître tout le monde et le passé ressurgit au travers de la saga de Flatey  et de son énigme que personne n'a résolue. L'histoire se passe dans les années 1960 et les sagas ne sont pas encore revenues en Islande , elles sont encore le bien des Danois et l'on comprend que cette lutte pour récupérer ces manuscrits a fédéré les Islandais. 

    Ce livre vient après ma lecture du Livre du roi de Indridasson, il est moins érudit et plus polar même si ça n'est pas un grand cru il permet une petite ballade en Islande .smile

    L'énigme de Flatey  Viktor Arnar Ingolfsson

    Pin It

    votre commentaire
  • Le livre du roi  Arnaldur Indridason

     

     

    Un jeune étudiant Islandais, Valdemar, se rend à Copenhague pour poursuivre ses études sur la littérature islandaise ancienne. Il rejoint le professeur chargé de diriger  ses études. Celui ci est un professeur atypique , alcoolique, colérique, obsédé par la recherche d'un livre: Le livre du roi.

    Le volume qu'il a eu en main lui a été subtilisé pendant la seconde guerre mondiale et il en a masqué la disparition. 

    Depuis il n'a qu'une obsession, retrouver le livre manquant. Il va entraîner son jeune élève dans sa quête. Commence alors pour Valdemar une suite d'aventures sur les traces du livre....

    Une sorte de Da Vinci Code du nord ... on court après le volume manquant , tout en décriptant l'histoire islandaise et ces fameuses sagas islandaises, écrits rares et précieux révélant la très grande richesse intellectuelle du pays au moyen-âge.

    L'idée est bonne mais la réalisation beaucoup moins! J'ai lu ce livre pour sa valeur documentaire , si je n'avais choisi que la partie littéraire je n'aurais pas été jusqu'au bout .... 

    J'y ai appris beaucoup sur l'Islande , son histoire, ses rapports avec le nazime et les très particulières sagas, en cela je ne regrette pas ma lecture mais en tant que roman il est rébarbatif et ennuyeux. 

    Rien à voir avec les autres romans d'Indridasson qui sont bien meilleurs!  

    Le livre du roi  Arnaldur Indridason

    Pin It

    2 commentaires
  • Be mine

     

     

    Bienvenue dans le monde des bikers!

    C'est dans ce milieu que se déroule cette romance. On découvre la vie des bikers, les grades à passer, l'appartenance au groupe, le respect des lois... enfin celles du groupe ...

    Il peut y avoir un côté sympathique à la vie de ces clubs de bikers si on exepte quelques détails comme la violence pouvant aller jusqu'au meurtre, faire la loi soi même ...

    Kim revient chez son grand-père dans le Dakota , lieu qu'elle a quitté précipitamment , cinq ans auparavant, laissant un amoureux Alex , désespéré et perdu ne comprenant rien aux évènements...

    L'eau a coulé sous les ponts mais la rencontre entre les deux est inévitable ...et explosive....

    Les explications sur ce qui a eu lieu il y a cinq ans, viendront petit à petit ...

    Le passé et le présent se croisent dans le récit de Kim et dans celui d'Alex alternés par des scènes de sexe qui se veulent torrides....

    Je trouve que la notion de possession est beaucoup trop forte chez Alex ! C'est à moi, à moi, ne bouge pas , ne regarde pas là ... Ouh! lala!!!!! je souhaite bien du plaisir à la belle Kim avec un jaloux pareil !

    Une romance pour jeunes lectrices je pense... smile

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Un mois froid, froid , froid avec ce challenge nordique .

    Islande, Norvège, Suède, Danemark, Finlande sont au rendez-vous de ce mois de décembre , organisé par Cryssilda sur son blog ici   ou sur FB ici .

    Au coin du feu avec thé et chocolat c'est le moment d'aller faire un tour chez nos amis Scandinaves .

    Décembre dans le grand nord...

    Pin It

    votre commentaire
  • Et voilà ce mois consacré au Québec se termine !

    Un petit bilan pour moi avec 4 titres (clic sur les titres) :

     

    Sous la surface Martin Michaud       un polar bien mené.

    La fiancée américaine  Eric Dupont ... je n'ai ni aimé ni pas aimé et pourtant j'ai lu les 700 pages  ?

    Ru  Kim Thuy   joli texte .

    Ceux qui restent Marie Laberge   indiscutablement celui qui m'a le plus touché !

     

     

    Québec en novembre c'est fini!

    Merci aux organisatrices et retour au Québec l'année prochaine cool

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Sous la surface  Martin Michaud

     

    Un couple d'amoureux qui se promet de retrouver même lieu, même heure 25 ans plus tard....c'est la promesse que se sont fait Chase et Leah...mais voilà la vie fait rarement ce que l'on veut .

    Chase a disparu et Leah a épousé Patrick Adams candidat à la présidentielle aux USA . 

    C'est le Super Tuesday, le jour où chaque parti choisit son candidat. On suit Leah future première dame et Adams dans cette drôle de journée où rien ne va se passer comme prévu car le passé refait surface et avec lui tous les petits arrangements.

    J'avais beaucoup aimé Montréal dans l'autre roman lu de cet auteur "Je me souviens" , pas de Québec ici mais un thriller sur fond politique, qui emporte le lecteur dans un rythme endiablé avec tout un jeu subtil autour du pouvoir et du double jeu de chacun, très réussi .smilesmilesmile

     

    Sous la surface  Martin Michaud

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Un sale hiver  Sam Millar

     

     

    Karl Kane, détective privé, trouve une main tranchée devant chez lui. C'est la deuxième main qu'on retrouve, mais la police se refuse à parler de sérial killer. Belfast doit offrir l'image d'une ville propre et rénnovée qui attire les touristes...

    Karl, lui, se ballade dans un autre Belfast, celui des bas-fonds, drogue , prostitution, violence, meurtre sont un autre panorama de la ville . Pour Karl si tout ce monde là se porte si bien, c'est que police et politicien se tiennent la main pour arrondir leur fin de mois sur le dos de la pègre. L'ex-beau-frère de Karl, chef de la police, étant tout en haut de la liste du détective.

    Un roman très moyen , peu palpitant qui est bien loin de Poussières tu seras qui reste pour moi le meilleur de Sam Millar, sans oublier sa biographie : On the brinks.  smile

     

    Un sale hiver  Sam Millar

    Pin It

    1 commentaire
  • Ceux qui restent   Marie Laberge

     

    Sylvain, moins de trente ans s'est suicidé après avoir quitté sa maîtresse Charlène. Aucun mot d'explication, aucun signe avant-coureur il laisse ceux qui restent, sa femme, son fils, son amante, sa mère , son père avec le lourd poids de sa décision...

    Le roman intercale les points de vue des différents protagonistes sur les quinze ans qui suivent sa mort. Certains vont s'engluer et fondre leurs échecs et peurs dans la violence de cet acte, d'autres vont choisir la vie sans échapper à la tristesse ou à la colère.

    Le père de Sylvain est le personnage dont je me suis sentie le plus proche, de cet acte intolérable , il va renaître plus grand, plus fort, meilleur.... Il saura changer le plomb en plume . Tous ne sauront pas trouver cette route là.

    Pour tout dire, ce livre m'a bouleversée, pas seulement pour le suicide qui laisse tant de souffrance aux autres , mais aussi pour tous ces moments de la vie, maladie, séparation, décès où tout s'écroule , où seule la souffrance est là, où respirer est un effort gigantesque, quand nos vies sont en équilibre instable sur un fil si fragile ,hésitant à tomber du côté où ça penche...Oui tous ces moments où l'on se croit mort et d'où l'on peut renaître agrandi par l'épreuve .

    C'est de cela dont parle ce livre et Marie Laberge en parle tellement bien !

    Il y a le plaisir d'entendre parler québécois, et la justesse de ton des personnages, pas de discours philosophique ni psychologique juste des paroles et des sentiments d'hommes et de femmes, pas non plus de happy end qui gâche , à mon gôut la plupart de ce genre de roman, juste ce que la vie peut donner si on veut/peut l'accepter .

    Bref un énorme coup de coeur dont je ne peux que conseiller la lecture.

    Ceux qui restent   Marie Laberge

     

    Ceux qui restent   Marie Laberge

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  • La fiancée américaine

     

    748 pages !!!

    Je dois avouer que quand j'ai récupéré le livre à la bibliothèque ...j'ai failli le laisser , je n'avais pas prévu de lire un si gros pavé!

    Mais novembre au Québec oblige ... je me suis attaquée à ce roman étrange...

    C'est la longue histoire d'une famille québécoise , de son installation à aujourd'hui. Le personnage principal en est Louis Cheval , c'est lui qui va faire le lien entre le vieux continent et le Québec.

    Louis Cheval qui a parcouru le monde en quelque sorte, en quittant le village de la Rivière-du-loup , pour  faire l'homme fort aux Etats Unis et s'engager dans l'armée pour aller faire la guerre en Europe.

    Louis Cheval qui sait si bien raconter des histoires à ses enfants et particulièrement à Madeleine sa fille. 

    Une Madeleine de plus dans la famille car la tradition veut qu'à chaque génération une femme s'appelle Madeleine. 
    Madeleine , fille de Louis Cheval qui aura deux fils ...dont un Louis !

    Parfois on se perd un peu dans tous ces personnages au nom si proche mais ce n'est pas très important. 

    La première partie raconte le Québec , la place de la religion , le couvent, les confessions, les femmes condamnées à mettre des enfants au monde en grand nombre, la dureté de la vie , le froid et la beauté du pays.

    A un moment , on part en Europe , en Allemagne , avec Louis , le petit fils de Louis Cheval, et la toile d'araignée tissée dans la première partie se complète, se complexifie et les liens entre tous ces personnages prennent sens .

    J'ai pensé l'abandonner avant une centaine de page et puis j'ai continué emportée par le flux du récit.

    J'ai nettement préféré la partie québécoise , n'étant pas une fan des histoires de guerre j'ai trouvé que les histoires de Magda, étaient longuettes ...

    Je suis très partagée sur ce roman l'ayant lu sans difficulté c'est que forcément il a du charme et pourtant après l'avoir refermé je n'en ai pas un souvenir émerveillé .... mi figue-mi raisin ! smilesmile

     

     

    La fiancée américaine  Eric Dupont

    Pin It

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires