• Je me souviens de tous vos rêves

    Une année de mots, des mots qui racontent des paysages souvent mais aussi des histoires d'hommes . Mois après mois, on suit l'auteur sur les chemins au gré de ses rencontres. Pas de trajectoire précise pour ce livre, un peu comme les balades qu'il fait, là où le vent le pousse. L'ensemble est très beau, délicat, fragile et donne envie de poser sa vie au coin d'une table et de regarder vraiment ce qui est.

    smilesmilesmile

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    Le commandant Gerfaut est demandé en renfort au Brésil. Un violeur/tueur pourrait sortir de prison car des crimes identiques sont exécutés alors qu'il est en prison. Ses avocats crient donc à l'erreur judiciaire.

    Pour les enquêteurs pas d'erreur possible, le Semeur d'âmes est bien coupable et celui qui sévit actuellement est un copycat. Qui est-il, comment connait-il les détails , pour quelles raisons agit-il ainsi, autant de questions qui vont tarauder l'équipe. 

    Un Gerfaut "saignant", les scènes de crimes ne font pas dans la dentelle, une enquête difficile,  le dépaysement du Brésil, une pointe de fantastique comme toujours, le tout en fait un excellent tome de la série. 

    smilesmilesmile

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Et encore un rendez vous avec le commandant Gerfaut...j'y prends goût !

    Le commandant Gerfaut est demandé de toute urgence sur une affaire sensible qui croise hommes et femmes de pouvoirs et loge maçonnique .  Six morts, un disparu et le premier ministre lui même qui donne carte blanche à Gerfaud du moment que l'affaire est résolue.

    La partie va être serrée, l'équipe se faisant doubler plusieurs fois par un inconnu . Elle nous entraîne sur les traces de groupes nazis très actifs et se termine dans une scène époustouflante!

    Un bon polar, vif et rondement mené, un nouveau qui intègre l'équipe, bref un bon moment de lecture .

    smilesmilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Après ma découverte du commandant Gerfaut, je m'étais promis de revenir le voir, c'est chose faite avec ce volume.

    Gabriel Gerfaut, à la veille de ses vacances, se voit contraint de partir enquêter en Bretagne sur une série de meurtres monstrueux. Des femmes , enceintes, à terme, sont retrouvées mortes, leur enfant disparu, il y a de quoi inquiéter les enquêteurs. 

    Accompagné de son adjointe, on voit se mettre en place ce personnage de flic particulier .

    Une enquête mouvementée, une pointe de satanisme, une pincée de fantastique , pas trop juste ce qu'il faut pour relever le tout, un roman qui se lit tout seul et la certitude de revenir vers Gerfaut....d'autant plus que j'ai trouvé une belle collection de ces romans !!!!!!

    smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Retour auprès du commandant Farel dans les rues de Lyon.

    Une morte tombée malencontreusement d'un balcon, tireuse douée qui a tué un de ses adversaires, Farel prend l'enquête en main.

    A partir de là, on retrouve une partie des personnages qui gravitent autour de Farel, son équipe mais aussi ceux de sa vie privée. On part à la recherche de la vie de la femme morte, Yougoslave d'origine, ayant vécue dans un quartier pauvre aujourd'hui richissime. 

    Complexe l'enquête nous entraine dans les milieux politiques et sur les traces de quelques belles arnaques. 

    C'est du Farel c'est un bon polar bien rythmé mais je dois avouer ne pas avoir retrouvé l'emballement total des autres tomes. L'histoire d'amour avec Maud semble rendre "gnangnan" le super commandant.

    J'y reviendrais quand même car Farel reste un beau personnage .

    smilesmile

    Pin It

    votre commentaire
  • Terre et cendres  Atiq Rahimi

    Très joli texte qui permet de percevoir le désespoir et les valeurs d'un vieil Afghan. Sur la route, il ne lui reste que son petit-fils qui l'accompagne et un fils qu'il va rejoindre. Là n'est pas l'important, ce qui compte c'est tout ce que ne dit pas cet homme enfoncé dans son honneur et ses responsabilités.

    Quel dommage que ce texte soit si court ! smilesmile

    Challenge Globe-trotteurs : Afghanistan 

    Pin It

    votre commentaire
  • Récits de la Kolyma  Varlam Chalamov

    Ce qu'il y a de "bien" depuis que je découvre l'URSS c'est que je n'en finis pas de découvrir l'horreur, la monstruosité et la terreur qui ont accompagné ceux qui y vivaient.

    Varlam Chalamov a fait partie des "gagnants" , de ceux qui ont connu des années durant ces autres camps de concentration,  qui firent les heures de gloire de Staline . 

    Direction la Sibérie et son froid polaire, rendez-vous avec la faim, la douleur, la mort le plus souvent, pour mettre en place l'exploitation de mines aurifères. Les hommes sont déversés par milliers pour être exploités jusqu'à leur dernière goutte de sang, leur dernière étincelle de vie.

    Les treize récits qui composent le livre sont terriblement efficaces pour nous permettre d'entrevoir ce que ces hommes ont enduré. Pas de larmes, pas de cris déchirants ,l'auteur ne joue ni sur le pathétique ni sur la compassion. Il relate avec précision des faits presque comme un documentaire dans une écriture, belle, neutre, tranchante qui font la force  et la beauté de  ces récits.

    Magnifiques textes pour un témoignage douloureux mais nécessaire, je remercie celui qui me l'a conseillé . smilesmilesmile

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Dépaysement total que ce roman qui ouvre sur un monde que je ne connais pas, que je ne connaitrai jamais, qui m'est aussi éloigné que mon ancêtre australopithèque et pour lequel je n'ai aucun intérêt.

    Vacuité, comédie humaine, vilainies, perfidies, ce monde de stars et de princes que certains envient est d'un vide vertigineux.

    Etre vu, être invité, avoir de l'argent, triptyque d'un groupe social qui n'éveille pas ma compassion .

    Nous voilà donc à suivre Pierre chroniqueur mondain dans Paris et tous les lieux "où il faut être", où se côtoient jalousie, mesquinerie, méchanceté, avidité, bêtise...

     Pour moi qui ne lit ni Voici, ni Point du vue et images du monde, j'ai frolé l'overdose de noblesse et de starlettes biggrin

    C'est mordant et drôle mais un peu répétitif, pas inoubliable mais très exotique.

    Challenge globe trotteurs : Luxembourg 

    Pin It

    votre commentaire
  • Quo Vadis

    Une plongée de 700 pages dans la Rome de Néron, plongée dans laquelle on ne reprend son souffle qu'à la dernière page!

    Néron, l'empereur fou, celui qui brûla Roma, voilà l'image qu'il me restait de cet homme et de cette période . Image édulcorée d'un tyran qui tua mère, frère et femme et tant d'autres, qui se croyait poète et musicien et s'avère un homme fou de sang et d'orgies et encore plus fou de lui-même.

    Rome donc, ses excès, ses esclaves, ses jeux et une petite secte amenée à s'agrandir, les Chrétiens. Sur fond de décadence romaine, ce roman nous livre le récit des premiers Chrétiens de Rome, encadrés par deux apôtres Pierre et Paul. Les paroles sur la promesse d'une vie éternelle, le pardon, la simplicité, le respect de chacun, entrainent de plus en plus d'hommes et de femmes dans leur sillage alors que Rome la décadente tombe en ruines.

    C'est au travers d'une très belle histoire d'amour, celle du soldat romain et de la belle otage chrétienne que le lecteur traverse l'Histoire. 

    Excellent roman d'où je ressors toujours athée mais attendrie par ces premiers Chrétiens, effarée par la folie  sanguinaire d'un homme et de sa cour et admirative du travail de l'auteur!

    smilesmilesmilesmile

     

    Quo Vadis  Henryk Sienkiewicz

    Pin It

    4 commentaires
  • Les désenchantées  Pierre Loti

    Tout début du XXe siècle, Loti nous emmène visiter Stamboul et ses harems. 

    Trois jeunes femmes de la haute société turque, éduquées, raffinées, parlant français mais enfermées dans les harems et les traditions, se rebellent et décident de rencontrer un écrivain français qui a su les émouvoir au travers d'un de ses romans.

    Organisant des rencontres secrètes au travers de Stamboul, les trois jeunes femmes et l'auteur vont parler "d'âme à âme".  Les trois femmes décrivent une vie sous emprise qu'elles ne supportent plus et demandent à l'écrivain d'écrire un roman où il racontera leur vie et leurs souffrances malgré leur cage dorée.C'est l'occasion pour l'auteur de nous décrire à merveille Stamboul, promenades en bateau, visites de mosquée, cafés pour fumeur de narguilé, parcs, ruelles, une ville enchanteresse que l'on découvre charmé.

    La mélancolie est perceptible sous chaque mot, chaque image de la ville, mélancolie des jeunes recluses mais aussi de l'auteur vieillissant. Roman d'amour, amour sans espoir juste pour la beauté du sentiment où le mystère fait vibrer le coeur.

    Un très joli texte. smilesmilesmile 

    Challenge Globe trotteurs: Turquie 

    Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires