• A l'orée du verger Tracy Chevalier

     

    La famille Goodenough est venue s'installer , ou plus exactement s'est échouée dans la région du Black Swamp dans l'Ohio.  La région est peu favorable aux nouveaux arrivants, marécages, fièvre des marais, terre envahie d'arbres, le travail est rude et le rendement minimum. Les Goodenough ajoutent à ces conditions, une mère qui boit, s'occupe peu de son foyer, n'a pas un élan maternel très développé et un père qui se réfugie dans son verger et ses pommiers. La guerre, entre ces deux là, fait vvire les enfants dans une ambiance délètère. Les enfants meurent de la fièvre des marais et ceux qui survivent, s'étiolent à petit feu dans la violence et le manque d'amour.

    Comme dans tout couple en conflit, peu importe le sujet de la bataille l'important est qu'il y ait bataille, ici, ce sont les pommiers, sucrés ou à cidre qui sont l'enjeu apparent, chacun défendant fermement son point de vue. Le conflit finira en drame . Robert, le fils le plus proche du père partira vers l'ouest et trouvera à utiliser sa passion pour les arbres.

    Les arbres sont le sujet principal du roman, pourquoi pas, si ils sont intégrés au récit de façon harmonieuse, hors ici j'ai souvent eu l'impression d'avoir des leçons de botanique, certes intéressantes, mais coupées du récit. Cela ressemble beaucoup aux livres pour enfants du XIXe et début XXe où il fallait que chaque page soit l'occasion d'apprendre .

    Les personnages ne m'ont pas particulièrement accroché non plus. Bref une lecture où je suis restée au bord et qui ne me laissera pas un grand souvenir.

     

    A l'orée du verger Tracy Chevalier    ici 

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Septembre à 13:45
    rachel

    oui ce n'est pas vraiment un theme que j'adore...alors je vais m'en eloigner encore plus...

    2
    Mercredi 12 Septembre à 08:11
    FondantGrignote
    Dommage pour ce rdv un peu manqué... je retrouve bcp de thèmes que j'ai repérés dans "la dernière fugitive" : l'Ohio, l'Amérique primitive, la noirceur aussi. Mais, contrairement à toi, ma lecture m'a plu car il y a une leçon d'humanité. J'éviterai donc le roman dont tu parles aujourd'hui ;-)
      • Mercredi 12 Septembre à 13:03

        et j'essaierais sans doute La fugitive....:)

    3
    Mercredi 12 Septembre à 15:00
    Lilly

    J'ai lu beaucoup d'avis semblables au tien. D'elle, j'ai adoré "Prodigieuses créatures", mais je pense que c'est le choix du thème qui m'avait conquise car j'avais été déçue par "La dernière fugitive".

      • Mercredi 12 Septembre à 15:50

        Prodigieuses créatures j'ai adoré , et le thème et ces femmes qui restaient "filles" toute leur vie ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :