• Dernier appel pour les vivants Peter Farris

    Dernier appel pour les vivants  Peter Farris

     

     

    Notre héros, si tant est qu'on puisse considérer qu'un ancien tolard appartenant à une fraternité suprématie blanche soit un héros... bref Hicklin décide de doubler ses petits camarades de la fraternité et d'éxécuter seul le cambriolage d'un banque perdue dans un bled moribond. A ce braquage, il ajoute la mort d'une caissière et la prise d'otage d'un employé, quand on choisit de se mettre dans la mouise autant y aller à fond!!!

    Le voilà donc perdu dans une cabane, cachée dans une forêt avec son otage , Coma, personnage sans goût et sans odeur et Hummingbird , fille déjantée carburant au chrystal qui élimine les derniers neurones qu'elle peut encore avoir.

    A ses trousses on trouve, ses petits camarades qui sont loin d'être des tendres, un shériff paumé, la responsable sécurité de la banque, de quoi s'amuser un peu! 

    Un vrai roman noir, pas d'espoir, pas de rédemption, la violence des esprits et des armes et la folie en décor... 

    Dans ce genre ce n'est pas le meilleur que j'ai lu mais, pour peu qu'on apprécie, il y a de quoi faire une petite ballade avec une mention spéciale pour la scène de massacre dans l'église des serpents !!! Alors là !!!

    smilesmile

     

    Dernier appel pour les vivants  Peter Farris

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Septembre à 13:39

    beaucoup trop noir pour moi didonc.....

      • Lundi 4 Septembre à 17:47

        pas à lire quand on est triste en tout cas :)

         

    2
    Samedi 9 Septembre à 17:11
    FondantGrignote

    Hum... Comme Rachel ! :-)

      • Samedi 9 Septembre à 19:19

        Je vais essayer des lectures plus gaies :)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :