• Racines Alex Haley

    C'est un long roman qui retrace la vie d'un esclave africain et de sa descendance. Une belle première partie, nous parle de l'Afrique noire, de la Gambie, d'une vie traditionnelle dans un village. On y voit grandir Kounta, jusq'au jour où il est capturé et vendu comme esclave. 

    Commence alors pour lui, comme pour tant d'autres, l'horreur de la traversée, la violence gratuite, le non respect de sa personne, les humiliations. Une fois en Amérique, il n'a qu'un but, s'enfuir. Il ne renoncera pas facilement mais, après quatre tentatives, il se retrouve amputé d'un pied. Il change de plantation pour un lieu où il sera mieux traité, mais il lui faudra beaucoup de temps pour s'installer dans cette vie d'esclave . Marié et père d'une petite fille, il décide de maintenir l'Afrique en elle, en lui racontant son pays, sa famille et lui demande de transmettre de génération en génération son histoire pour que les siens sachent d'où ils viennent et ne soient pas sans mémoire comme la plupart des autres esclaves.

    C'est ainsi que l'on verra des petits bouts de l'histoire de Kounta transmise de parents à enfants, jusqu'à l'auteur lui-même, qui finira par raccrocher les bribes de l'histoire familiale aux éléments de recherche historique qu'il a menée pour construire ce roman.

    J'ai adoré la première partie, la vie en Gambie,  qui m'a fait penser à Ségou de Maryse Condé que j'ai lu il y a déjà un bon moment. La vie de Kounta l'esclave est très prenante, non seulement pour les violences qui lui sont faites, mais aussi pour la souffrance morale qu'il vit à abandonner sa culture et à accepter sa condition.

    La succession de générations m'a un peu perdue  même si on en apprend beaucoup sur la vie des plantations et les enjeux politiques de la guerre de sécession. Cette partie ressemble plus à ce que l'on connaît de la vie sur les plantations , avec l'attachement ambigu à la famille blanche , les esclaves de maison et ceux des champs , la guerre de sécession.

    Dans l'ensemble ce fut une bonne lecture, même si j'ai nettement préféré la partie consacré à Kounta. smilesmilesmile

     

     

       ici  

       ici 

     

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Septembre à 14:25

    oh oui tout un livre mythique....et que cela doit etre dur a lire....

    2
    Mercredi 26 Septembre à 22:11

    Je l'ai lu il y a trèèès longtemps... Une adaptation TV, en plusieurs épisodes, a été diffusée dans les années 80, et les deux m'ont marquée (pour le téléfilm, il faut dire que j'étais assez jeune, et que c'est ainsi que j'ai découvert l'horreur de l'esclavage).

    3
    Jeudi 27 Septembre à 12:01
    Brize

    Comme Ingannmic, je l'ai lu il y a trèèès longtemps et j'ai aussi vu l'adaptation TV.

      • Jeudi 27 Septembre à 12:24

        Et bien je l'vais "raté" .... :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :