• Vendredi 15 juin 

    18h30 ça commence avec Quelques jours de nos vies   Read-a-thon suivi

    21h50 fini 348 pages 

    Pause   et surement fin pour aujourd'hui.

     

     Samedi  16 juin

    Vive les insomnies ! J'ajoute donc au cours de la nuit 60 pages du Major Pettigrew .

    Qqs pages pour accompagner le petit déjeuner et me voici à la page 100 d'un livre qui s'annonce bien agréable .

    14h + 128 pages me voici en gros à la moitié du roman  (492 pages)

     

    Read-a-thon suivi20h 

    323 pages du major ... allez c'est plié ce soir smile     

     

    22h30 

    Et bien voilà je quitte le Major et Mme Ali , une belle histoire et un major très anglais  .

     

     

     

    dimanche 17 juin 

    11h après qqs km de course à pied , reprise du read-a-thon , 45 pages de Moissons sanglantes , très contente de retourner dans le Yorkshire et de retrouver Banks et sa bande yes        

    14h J'en suis à la page 135 sur 440 et je voudrais un jour entre dimanche et lundi pour le finir ! En attendant , lessive, repassage, mitonnage de colombo..;

    Read-a-thon suivi

    23h Il est l'heure d'aller se coucher  j'en suis à la page 348 les 100 dernières seront pour demain même si j'aimerais bien savoir la fin...

    Un beau marathon ! 

     

     

     

    Les autres participants :  Fondant    Lou    Hilde    L'or rouge     Lady doubleH    Clarabel   Kobaitchi   Lilas      Bidib

    Pin It

    16 commentaires
  • ... c'est ce week end , prêt, partez !!!!!  Read-a-thon du mois anglais ...

    Au menu:

    Read-a-thon du mois anglais

     

    Read-a-thon du mois anglais

     

     

    Read-a-thon du mois anglais

     

    Et plus si affinités ... mais faut pas rêver sarcastic

    Maintenant il faut tenir la longueur, au frais dans un fauteuil, au soleil sur la plage ou à l'ombre d'un arbre dans un parc...c'est parti !

    Les infos ici 

     

    Read-a-thon du mois anglais ...

    Pin It

    10 commentaires
  • Un livre très instructif qui nous explique l'engouement pour les orangers et autres plantes rares avant la révolution. Les Princes de Condé, dans la lignée des rois et grands princes se sont, eux aussi , pris de passions pour ces arbres exotiques. A Chantilly, les Condé, ont construit une orangerie neuve pour prendre soin de tous leurs arbustes et ont organisé un parterre pour les mettre en valeur.

    Il est impressionnant de voir comment tout est pensé pour le bien-être des arbres, les vendeurs spécialisés qui se mettent en quatre pour fournir les princes, les jardiniers spécialisés qui tendent à l'être de père en fils pour garder les savoirs, les architectes, les paysagistes...

    L'orangerie est un vrai signe de richesse extérieure et une passion, celle de Chantilly est conçue pour être parfaite, moderne et offrir les plus beaux spécimens.

    Ce livre fournit un grand nombre de détails et j'ai beaucoup aimé les illustrations empreintes du charme désuet du passé, il est agréable à lire et à feuilleter. smilesmile

    Je remercie Babelio et les éditions Faton pour ce livre.

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Voilà un exemple typique,pour moi, du style anglais, , une petite loufoquerie, semi-crédible mais là n'est pas le plus important .

    L'important c'est le sexe,  dont sont privés les catholiques, plus exactement ils ont interdiction d'accéder à un moyen contraceptif autre que la méthode Ogino, qui a donné de très beaux bébés.... Et des bébés, Adam Appleby, en a déjà trois, pour cet éternel étudiant, gentil, peu efficace, et pas vraiment fortuné c'est assez. Hors, sans contraception, il n'existe que l'abstinence ou le risque. Ce jour là est un jour qui fait planer un terrible doute sur la possibilité d'un quatrième enfant! Accaparé par ce problème, Adam va vivre une journée extravagante.On le  suit errant dans et autour du muséum, de bévue en bévue, accumulant les situations impossibles, les double-sens, les erreurs, les imprévus en tout genre. L'ensemble donne un roman à l'humour "so british" !

    Un peu daté, la contraception des catholiques a évolué depuis les années soixante, il contient des "jokes" pour ceux qui sont férus de littérature anglaise... ce qui n'est pas mon cas, je suis donc passée à côté.

    Pas le meilleur Lodge que j'ai lu...

    smilesmile

    Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    C'est un roman sur la guerre, sur les soldats, sur l'honneur, la gloire et la honte...

    Hal Trahene, fils de soldat, jeune major, a suivi la vocation familiale. Un mariage d'amour, un premier poste et puis un second et le voilà à Chypre. Là, il découvre une autre guerre, la guérilla. Usant pour les nerfs de craindre partout et à chaque instant une attaque, épuisant pour le moral de savoir l'ennemi être un civil et de devoir soupçonner tous les civils. Quand la morale de l'armée de sa gracieuse majesté se met à faiblir, Trahene se barricade dans un silence glacial, mettant à distance toute émotion qui pourrait l'ébranler. Il faudra que sa femme soit touchée pour que les digues lâchent et qu'il fasse un choix difficile mais en toute conscience.

    Un roman qui aurait pu être bon mais qui, comme le personnage principal tout en convenance et froideur, m'a glissé dessus sans allumer la moindre miette d'émotion.

    smile

    Les petites guerres  Sadie Jones

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Testament à l'anglaise  Jonatha, Coe

     

    Voilà ! Il est lu ( plus de 650 pages quand même).... 

    Pour tout dire si je ne m'étais pas forcée, parce que lu dans le cadre d'un challenge je l'aurais abandonné .... et je n'aurais pas perdu grand chose.

    C'est long, très long. Il y a de nombreux personnages, genre saga familiale , pourquoi pas, j'aime  bien en général , mais là c'est raconté sur différentes périodes , avec des retours en arrière des bonds en avant, des changements de narrateurs, bref je m'y suis perdue à la limite de la noyade. Pour animer le tout, il y a un fond d'enquête sur la mort d'un personnage qui complique le récit plus qu'autre chose et dessine une fine trame usée jusqu'à la  corde.

    Alors oui , il y a une critique des années Tatcher et du capitalisme , critique ou caricature plus exactement des membres de cette famille car on est plus dans le cliché que dans l'explication. On a aussi le côté loufoque proche de la folie  qui fait souvent le charme des romans anglais . Et puis on trouvera aussi des passages sur la misère sexuelle et sentimentale de certains personnages ... mais tous ces éléments mal mélangés, pas amalgamés m'ont donné une lecture pénible dont je ne tire aucun profit- même pas le plaisir.

    Testament à l'anglaise  Jonatha, Coe

     

     

    Pin It

    16 commentaires
  • le diable de la Tamise  Annelie Wendeberg

     

     

    Ce fut une lecture bien réjouissante, le retour de Sherlock dans une nouvelle enquête avec une complice particulièrement douée et intéressante!

    Le docteur Anton Kronberg est appelée pour une estimation sur un cadavre que l'on craint mort du choléra. Dans le Londres de l'époque, où l'hygiène n'est pas reluisante et sur fond de grande pauvreté, les épidémies vont vite et font des ravages. C'est auprès de ce corps que le médecin va faire la connaissance de Sherlock....

    L'association est réussie, je suis fan du petit côté romance et je n'ai qu'une envie en lire d'autres et un souhait voir ce roman à l'écran ! 

    le diable de la Tamise  Annelie Wendeberg

    Pin It

    11 commentaires
  • La nuit introuvable Gabrielle Tuloup

     

      Un homme de quarante ans se voit contraint de renouer avec sa mère. Celle-ci atteinte d' Alzheimer, lui a écrit, préventivement, huit lettres qu'il aura au fur et à mesure des visites qu'il lui fera. Le procédé fonctionne forcément, qui ne voudrait connaître l'histoire que sa mère a à lui transmettre, surtout quand les relations sont figées, voir réfrigérées, ce qui est leur cas et connaître le pourquoi de cette situation.

    Un roman qui se lit tranquillement, l'alternance récit/lettre s'organise , l'histoire se tient, il m'a manqué un peu d'épaisseur ,mais c'est  un choix qui s'accorde bien avec la longueur du roman.smile

    Babelio multi-défi item 31. Un roman construit autour d'un secret de famille

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Je me suis un peu inquiétée au début du roman quand j'ai vu que , encore une fois, l'héroïne n'était pas flic...les polars sans flic , c'est très tendance on dirait, mais pas toujours réussi . Ici Ruth, archéologue de son état, ne s'en sort pas mal, son co-équipier d'enquête , l'inspecteur Harry Nelson est lui  conforme au personnage  du flic bourru .

    Des cadavres de fillettes, récents ou préhistoriques donnent l'ossature de cette enquête, nous amenant à quelques découvertes sur l'âge de fer dans le Norfolk , les coutumes, la place des traces archéologiques etc... Un plus, les paysages des marais de la région qui donnent envie de voir de visu.

    Un petit polar sympa, pas transcendant mais honnête, une lecture détente , un bon roman de gare quoi! smilesmile

     

    Les disparus du marais Elly Griffiths

    Pin It

    7 commentaires
  • Eleanor Oliphant va très bien  Gail Honeyman

     

    Et bien non, Eleanor Oliphant ne va as bien et depuis longtemps ...

    Quand j'ai découvert le personnage d'Eleanor j'ai pensé à Don du "Théorème du Homard" ,  une surdouée, peut-être Asperger, qui a du mal avec les codes sociaux - erreur!  Eleanor a de nombreuses difficultés avec les codes sociaux c'est certain, mais rien à voir avec l'autisme , c'est juste son passé qui l'a abimée.

    Eleanor a blindé sa vie de rituels, ne comprend pas le second degré et fuit les autres qui lui sont source d'une grande incompréhension . Pourtant, elle s'amourache d'un chanteur de groupe de rock et décide qu'il est l'homme de sa vie. Toute à son rêve, Eleanor, tente une approche et pour cela commence à composer avec les rites sociaux, quand on veut plaire.et que le coeur palpite ... Parallèlement, elle découvre Raymond, un de ses collègues, qui la dépanne en informatique. Raymond est patient et il finit par comprendre les erreurs d'Eleanor et l'aide à se "mettre à jour" dans les relations sociales. La petite souris grise, s'ouvre peu à peu ...et puis se casse la figure en beauté, dépression! 

    Aidée de Raymond, elle entame une thérapie qui va lui permettre de mettre des mots sur son passé pour pouvoir le regarder et le faire sien.

     

    Le passé d'Eleanor, c'est du lourd. On le découvre peu à peu et bien qu'il soit monstrueux, pas de pleurnicheries. Ce roman  offre de beaux personnages, des moments d'humour, d'autres de tendresse sans être mièvre. Ce n'est pas un grand roman non plus, mais ce fut un bon moment de lecture.

    smilesmilesmile

     

    Babelio multi défi item 30. Un roman construit autour du thème de l'amitié

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires