• La ferme des animaux   Georges Orwell

    Parabole  sur les révolutions politiques, ce court texte est une leçon sur le pouvoir. Chacun selon ses connaissances traduira le pouvoir révolutionnaire des animaux sur certaines périodes historiques et en certains lieux géographiques, peu importe, cette fable mordante peut correspondre à une multitude de situations.

    Sans doute un peu court pour en faire vraiment une oeuvre lourde mais il peut ouvrir ou "rafraîchir" la réflexion sur les révolutions passées ou à venir ...  smilesmile

    Babelio multi-défis item 11. Un classique de la littérature anglo-saxonne (hors Etats-Unis)

    Mauvais genre  ici

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quel plaisir de retrouver l'agence Bohman et Nestor le privé mais sans son patron...mauvais temps pour les juifs, les Allemands sont à Paris, la seconde guerre mondiale est là pour un bon moment.

    Notre privé est chargé de la surveillance d'un psychiatre aux tendances suicidaires, ce dernier meurt, pour Nestor c'est un suicide pour Bailly, le flic , un meurtre.Pendant ce temps, Yvette est sur la route avec des milliers d'autres, petites gens, bourgeois, voleurs et malades mentaux.Elle fuit l'arrivée des troupes sur Paris quand elle trouve un papier où l'on appelle à l'aide ce brave Nestor. 

    Partant à la recherche de cet inconnu interné, on suit le privé sur le chemin des hôpitaux psychiatriques, croisant celui des prisons qui libèrent le grand banditisme, s'initiant aux thèses de la sélection raciale et des rêves de trésor enfoui...

    Ce tome est plus nostalgique que les deux autres volumes, les rêves anarchistes du premier tome ont disparu et la guerre d'Espagne du second n'est plus qu'un souvenir. Les Français composent, certains très bien avec l'ennemi, la guerre, ses morts, ses blessés sont de nouveau là alors que l'on avait appelé la précédente "la der des der"!

    Un bon troisième tome qui termine parfaitement cette trilogie.smilesmilesmile

     

    Une trilogie à découvrir si l'on aime le Paris pas carte postale, l'argot parisien, la débrouille, si l'on est intéressé par la période d'entre deux guerres , ses acteurs, ses écrivains, ces artistes et les idéaux politiques qui ont nourri les hommes de cette époque. Trois bon romans qui se lisent facilement et qui sont loin d'être creux, avec des personnages attachants, j'espère que l'on en fera une bonne série télé, je vois déjà les décors smile

    challenge mauvais genre   ici 

    Pin It

    votre commentaire
  • Taliesin   Stephen R. Lawhead

     

    Pour mes débuts dans la fantasy , après Les dames du lac, qui m'a moyennement emballée, j'ai décidé de continuer sur la légende arthurienne. Grace aux critiques de Babelio et les disponibilités de ma biblio., j'ai choisi Taliesin.

    Tout doucement, très lentement, ce texte nous amène à découvrir deux mondes, celui de Charis l'Atlantide( oui la vraie Atlantide perdue à tout jamais sous les flots etc...) et Taliesin Breton bretonnant de la Bretagne qui n'était pas encore le Royaume Uni ( très désuni d'ailleurs à ce moment :) ) .

    De ces deux personnages, on va nous raconter leur vie, très différente, dans des mondes culturels  et cultuels dissemblables sans que l'on comprenne bien pourquoi ( en tout cas moi !). Et puis....l'Atlantide sombre, Charis et les siens débarquent en Bretagne pendant que le clan de Taliesin , en nombre insuffisant, combat les barbares .

    La défaite de Taliesin et des siens, les amène à demander l'hospitalité au roi Avallach, père de Charis. C'est à cette occasion que ces deux là se rencontreront en chair et en os, s'aimeront et donneront naissance à.....Merlin!

    Le premier quart m'a paru un peu long mais n'étant pas habituée au genre j'ai insisté et bien m'en a pris car j'ai dévoré les 600 et quelques pages sans m'en rendre compte et j'espère trouver très vite la suite. C'est doux, c'est beau, un peu de rêve, un environnement poétique ...je suis sous le charme ! N'est ce pas normal quand on fréquente mages, fées et druides? 

    smilesmilesmile

    Challenge Mauvais genre   ici 

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le supplément d'âme   Matthieu Biasotto

     

    Ce livre a beaucoup de succès et les avis favorables courent sur les blogs, je crains de ne pas partager cet enthousiasme ....

    Un homme,  Thomas, se retrouve entre deux eaux, mi-mort mi-vivant après un accident de moto. Se trouvant de fait dans le coma, il erre entre le monde des vivants et des morts, percevant une réalité différente. Il est amené du coup à relire sa vie, voir qui il a été et comment les autres se sont conduits avec lui. Cette première partie est prenante car au fur et à mesure des différents éclairages apportés on s'aperçoit que certes Thomas est un gros "enfoiré" mais qu'il n'est pas le seul à défendre ce titre. Mené comme une enquête ,jusque là, je me suis prise au jeu. Et puis, et puis.... on bascule dans la psychologie de bazar! Oh! le pauvre enfant intérieur ! Oh! le gros traumatisme autour de la table familiale ! et bla bla et rebla bla...

    Là j'ai décroché, le petit garçon de 10 ans qui renonce à ses rêves parce qu'on n'a pas été gentil avec lui et qui donne un adulte "tête de c..." ... Wouah! tout ça pour ça ? 

    Non, je n'adhère pas à ce simili philo/psycho au goût du jour.

    Une lecture décevante.smile

    Challenge mauvais genre ici

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Suite au tome 1, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Pipette et le Paris d'entre deux guerres. Si le premier volet se situait après la grande guerre et avant 36, ici c'est la guerre civile  d'Espagne et Staline qui forment le décor de fond.

    Pipette, qui a changé de nom, suite à ses exploits de jeunesse, est embauché par l'agence Bohman comme détective. Il est contacté par le père d'une jeune femme de bonne famille qui est partie vivre avec un ouvrier . Cet ouvrier n'est pas n'importe qui, il est de ses jeunes qui se sont engagés dans la guerre d'Espagne pour défendre leurs idéaux. La disparition de celui-ci va amener Pipette sur les traces d'un vaste combat politique qui prend corps en Espagne pour se prolonger à Paris en passant par Moscou. Les cadavres et les disparus jonchent l'enquête et éclairent les enjeux d'une guerre qui laissé l'Espagne sous la dictature sanglante de Franco .

    L'autre personnage de ce roman c'est Paris , un Paris d'ouvriers, de petites gens , d'émigrés, croisés par quelques artistes de cinéma ou de la chanson, de poètes et bien sûr par Breton.

    Un vrai plaisir de lecture. smilesmile

     

    Challenge mauvais genre  ici

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les dunes du Cotentin tome 1

     

    Premier tome d'une saga familiale se déroulant en partie dans le Cotentin, nous découvrons les personnages principaux et les plus anciens de la famille Marie.

    Famille pauvre,les Marie vivent non loin de la mer qui leur fournit travail et nourriture en plus du peu que rapporte le père, chaumier de son état . Des quatre enfants, c'est le fils ainé qui a la préférence du père, il se reconnait dans ce fils trapu et pas trop malin. Le second, Augustin, qui est le personnage central de ce volume est trop fin trop intelligent c'est le fils de sa mère et le père le méprise . Pourtant Augustin a gros d'ambition et il tient à faire honneur à sa mère qui est bien maltraitée par son alcoolique de mari. Il réussira à l'école autant qu'il pourra jusqu'à ce que les évènements l'amènent à arrêter les études et aller travailler.

    On suivra donc la destinée du héros de son enfance jusqu'à son mariage après la grande guerre.

    La construction du roman est un peu surannée, quelques louchées de morale, une pincée de savoir, un petit côté édifiant, une lecture pas désagréable mais pas palpitante non plus, très convenue, on voit venir de loin les péripéties et le fil conducteur de "l'inconnu" qui justifie le tome suivant. La touche locale qui fait le plus souvent le charme de ce genre de roman me parait trop légère pour être un vrai point d'accroche, peut-être parce qu'on part sur Marseille et sur Paris.smile

    Je remercie Babelio et les éditions Eurocibles pour l'envoi de ce roman.

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Moitié romance, moitié enquête, mi-figue mi-raisin, un mélange des genres qui ne m'a pas convaincu. J'aime les deux genres, le polar et la romance, le mélange des deux, du moins dans ce texte, est insatisfaisant. On a en gros les codes de chaque genre mais pas développés suffisamment ce qui fait que je suis restée sur ma faim pour les deux côtés. 

    Un cadavre refait surface vingt ans après sa disparition. Il est suivi de plusieurs meurtres qui renvoient tous vers un lieu, une école de redressement, où tous les morts se sont côtoyés. La soeur du cadavre est la première source d'information du commandant, et le charme de la jeune infirmière ne le laissera pas de marbre...

    Challenge mauvais genre  

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Une bande de pieds nickelés parigots  jusqu'à la moelle, braquent le coffre fort d'un bourgeois rien que de très normal, mais quand ils découvrent un macchabée dans le coffiot ...ça change tout! Le butin a foutu le camp et les emmerds arrivent à grands pas.

    Pipette, l'un des petits malfrats va se lancer dans la carrière de Privé  et nous entrainer dans un Paris  meurtri par celle que l'on espère être la "der de der". Un Paris où anars, artistes et populace se croisent pendant que la grande bourgeoisie fait des affaires.

    Hommage à Nestor Burma et son auteur Léo Malet,que je n'ai pas lu,  on retrouve aussi du René Fallet( ici) dans ce monde de petite gens qui ont la gouaille des Titis parisiens, une langue que j'adore, imagée, colorée,  créative yes

    J'ai une grande tendresse pour ce monde  où la débrouille était reine et l'arnaque facile sans m'illusionner sur la dureté des rapports sociaux et les blessures laissées par 14/18 . ( à croiser avec Au revoir là-haut de Lemaitre ici ).

    Un bon roman de gare qui se lit comme on mange un bonbon. smilesmile

    Challenge mauvais genre  ici

    Pin It

    votre commentaire
  • Tatouage

     

    Un homme est découvert mort, noyé, sur une plage de Barcelone. Le visage de l'homme mangé par les poissons ne permet pas de l'identifier mais son tatouage "Je suis né pour révolutionner l'enfer", devrait permettre de savoir qui il est.

    Sa mort entraine une cascade d'évènements, arrestations de prostituées, fermeture de bars , les rues de Barcelone sont bientôt vides et le mari de la belle Queta, embauche Pepe Carvalho afin qu'il trouve le nom du mort.

    Bien payé, Pepe accepte de mener l'enquête.

    Ce premier roman présente le fameux Pepe Carvalho, un privé de Barcelone, fricotant avec une pute amoureuse de lui, amateur de femmes, fin gourmet, déambulant le long des ramblas , ni alcoolique ni déprimé comme beaucoup de personnages de flics mais ayant une morale et des valeurs  toutes personnelles. 

     Un court roman, rondement mené, qui nous emmène au travers des rues de Barcelone, sur les pas de Pepe, trouver qui est ce mystérieux inconnu.Un très beau personnage d'enquêteur se dessine là sous nos yeux avec cette première enquête de Pepe.smilesmile

    Défi mauvais genre  ici 

    Multi-défis Babelio item 64. Un livre d'un auteur que je n'ai pas lu depuis des années            ici

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Et que le vaste monde poursuive sa course folle    Colum McCann

     

    En 1974, un équilibriste français a monté son fil entre les twin towers et réalise  un spectacle vertigineux entre les deux tours. C'est autour du fil en suspension de ce funambule, que l'auteur tisse son récit en croisant  la vie de plusieurs personnages.

    Les portraits des différents personnages sont réussis et la toile d'araignée qui se tisse peu à peu entre eux évoque une Amérique faite de gens de chair et d'os, pas de héros, rien que des femmes et des hommes faits de défaillances, de doutes , de remords...

    Pour autant je n'ai pas aimé la construction. Chaque portrait coupe le précédent et le récit qui se mettait en place, ce qui m'a rendu le récit coupé, haché et j'ai eu du mal à me relancer dans la lecture à chaque fois. Pour tout dire, j'ai même failli l'abandonner . Je lui reconnais de beaux portraits d'hommes et de femmes, une belle traduction de l'ambiance sociale de cette époque mais la construction de la narration ne m'a pas convenue.

    smile

    Pin It

    votre commentaire